Vins de Savoie du Domaine Ravier

Posté le 22 janvier 2020 par Thierry

Cela fait 5 ans que nous travaillons avec la famille Ravier près de Chambéry, propriétaire de 35 ha de vignes réparties sur des beaux terroirs comme Chignin et Apremont. Vignerons passionnés de père en fils, ils se sont récemment ‘offerts’ une nouvelle cave super équipée pour parfaire les vinifications et le stockage des vins.

L’Apremont est issu de vieilles vignes (jusqu’à 60 ans) de Jacquère sur un coteau exposé Sud-Est. La Jacquère est le cépage le plus répandu en Savoie donnant des vins peu alcoolisés (11,5°) et souvent de qualité moyenne. Si vous connaissez ce cépage, il est impératif d’essayer notre Apremont… franc et tonique avec des notes légèrement citronnées et minérales, un vin frais d’une longueur en bouche bien agréable. Hormis la traditionnelle raclette ou fondue, vous l’apprécierez à l’apéritif, sur des huitres et fruits de mer, des poissons grillés et des charcuteries. (2018 = 9€45)

La Roussette de Savoie est issue du cépage Altesse donnant des vins toujours vifs mais plus racés avec des notes florales et de fruits blancs (abricot, pêche…) se terminant sur une légère minéralité. A déguster sur des fromages et des poissons… et à essayer sur des volailles aux olives. (2017 = 11€05)

Le Chignin-Bergeron est issu du cépage Roussane provenant de la petite commune de Chignin dont l’inclinaison des coteaux frôle les 68% en exposition sud. un vin blanc généreux, fin et d’une belle persistance en bouche… un vin de gastronomie que vous pouvez laisser quelques années en cave pour obtenir alors un vin racé et complexe. Vous l’apprécierez sur des poissons et viandes blanches en sauce, du foie gras poêlé ou simplement sur un vieux Beaufort d’alpage… (2017 = 15€45)

La Mondeuse est LE cépage rouge de Savoie, très vague cousin de la Syrah avec ses arômes de violette et de cerise… un vin croquant de fruits avec une finale épicée que vous boirez jeune sur des charcuteries, raclettes et pierrades. (2018 = 11€05)

La Mondeuse de Saint Jean de la Porte est plus corsée tout gardant en rondeur et finesse… vous l’apprécierez sur de viandes rouges voire épicées et se gardera avec bonheur quelques années. (2017 = 13€45)

Nouveau Moulis-en-Médoc Cru Bourgeois

Posté le 27 novembre 2019 par Thierry

Situé entre Margaux et Saint-Julien, Moulis-en-Médoc propose des vins fins et complexes, tout en élégance, à un tarif fort attractif par rapport à ses prestigieux voisins.

Château la Mouline est une exploitation familiale (5ème génération) de 22 ha et classé Cru Bourgeois depuis 1932. Son encépagement est très médocain avec 57% Cabernet Sauvignon, 39% Merlot, 3% Cabernet Franc et 1% Petit Verdot. Aucun désherbant ni bouillie bordelaise (cuivre) ne sont utilisés afin d’avoir des raisins les plus sains possibles en n’utilisant que des produits naturels. L’élevage de 18 mois se fait en barrique dont 1/3 sont renouvelées chaque année.

Le Château La Mouline 2016 est digne de ce grand millésime : riche en couleur, d’une belle complexité et d’une puissance harmonieuse par la finesse de ses tanins avec des notes de griottes et fruits noirs se terminant sur une belle finale d’épices (poivre noir) et de vanille. Un vin de belle garde que vous apprécierez déjà aujourd’hui grâce à sa rondeur et son élégance.

Château La Mouline 2016 : 20€10 ttc

Nouveaux Graves, Haut-Médoc et Margaux

Posté le 31 octobre 2019 par Thierry

Graves Château le Bonnat
Nouvelle référence en Graves, cette propriété de 20 ha fût gérée par Château Fieuzal jusqu’en 1997 lorsqu’il fût racheté par la famille Lesgourgues, propriétaire du Château Haut Selve. Ce vin est vinifié dans le chai de ce dernier, moderne et au top de l’équipement.

Château Le Bonnat blanc 2017 est issu de 60% Sémillon et 40% Sauvignon. Un assemblage laissant le Sauvignon s’exprimer dans sa jeunesse par sa vivacité et ses arômes d’agrûmes soutenu par le gras du Sémillon avec ses arômes de fruits à chair blanche et sa minéralité. (12€55)

Château Le Bonnat rouge 2016 est composé de 65% Merlot et 35% Cabernet Sauvignon et élevé 12 mois en barriques dont 25% neuves. Un vin ‘plaisir’, long et velouté, aux tanins fins vous permettant de l’apprécier jeune sur des viandes rouges ou en sauce et sur des fromages. (14€15)

Graves Château Haut Selve

Après avoir été détruit et abandonné à l’ère du phylloxera, le Château Haut Selve est devenu l’unique création viticole du 20ème siècle… ce n’était que friche et forêt il y a 25 ans. Tout a été arraché et 32 ha de vignes ont été plantées. Un superbe chai a été construit alliant art et modernité. Cette propriété est reconnue comme étant dans le top 5 des Graves !

Château Haut Selve blanc 2015 est issu de 60 % Sauvignon Blanc, 10% sauvignon Gris et 30% Sémillon, ce dernier étant vinifié en barriques neuves. L’élevage se fait 6 mois en fûts dont 50% de barriques neuves. Une belle attaque d’agrumes tout en rondeur avec des notes minérales d’une grande complexité. (15€85)

Château Haut Selve rouge 2016 est issu de 55 % Merlot et 45% Cabernet Sauvignon et vieilli en 12 mois en barriques dont 1/3 de neuves. Vous apprécierez son équilibre alliant tanins racés, vivacité avec des notes de griottes et d’épices douces. (16€45)

Château Haut-Selve rouge ‘Réserve’  2016
Cuvée confidentielle du Château Haut Selve à majorité Cabernet Sauvignon et produite que dans les grands millésimes. Cette sélection aux rendements limités en fait une bouche charnue aux arômes de griottes se développant sur un boisé élégant et des tanins de caractère. (23€85, caisse bois de 6 bouteilles )

Haut-Médoc  Château Landat  2016  15€45
Situé en bordure des appellations Saint Estèphe et Pauillac nous a séduit par son élégance dans chaque millésime dégusté. 22 ha de vignes âgées de 30 ans composées de 60% Cabernet Sauvignon, 35% Merlot et 5% Petit Verdot, cépage typiquement médocain apportant richesse tannique et volume en bouche. Fruits noirs à l’attaque sur une trame ronde et grasse, vous serez flatté par ses tanins soyeux, son bel équilibre fraîcheur se terminant par d’agréables notes poivrées.

Margaux  Château Carreyre  2016  32€30
Notre dernier coup de coeur à Bordeaux, un Margaux à base de 70% Merlot, 20% Cabernet Sauvignon et 10% Petit Verdot. 25 ans en moyenne d’âge de vignes, forte densité à l’hectare et 60% de barriques neuves… Un Margaux d’une belle intensité et avec de la fraîcheur, dense et sans lourdeur, de beaux tanins mûrs et soyeux, une bouche cassis, pain grillé, épices se terminant sur du poivre doux en (longue) finale… très contents de cette découverte en fin de périple, le vendredi à 18 heures après moultes moultes dégustations !

Nouveaux Côtes de Bourg : Château Grand-Maison

Posté le 18 septembre 2019 par Thierry

Château Grand-Maison tire son nom d’une simple maison produisant un grand vin… une histoire bien différente de l’habituelle propriété de père en fils…

Par contre, c’est une histoire non seulement de passionnés mais surtout de grands personnages dans le monde du vin.

Cette propriété a été acquise en 2004 par Hervé Romat, Onologue-Consultant renommé depuis plus de 30 ans dans de nombreuses propriétés bordelaises – dont des grands crus – et à l’étranger. Il est ensuite rejoint par François Taillez, négociant en vin à la retraite mais avant tout œnologue passionné. Tous deux vont s’amuser à travailler cette modeste propriété avec toute la rigueur et précision que l’on applique dans les grands crus classés.

Château Grand-Maison est une des rares propriétés d’une seule unité de 6,5 ha située sur les hauteurs de l’appellation Côtes de Bourg. Cette position dominante font que les vignes sont soumises presque continuellement aux vents d’ouest, limitant les contaminations fongiques et par conséquent les traitements. Aucun insecticide ni produits toxiques sont utilisés, juste 1 kg de cuivre par hectare par an… cela ne vous parlera peut-être pas sauf si je vous précise qu’en agriculture biologique, le seuil de cuivre autorisé a été récemment descendu de 6 à 4 kg/ha/an… et que cette nouvelle norme leur pose pas mal de soucis, surtout dans des millésimes comme 2018 !

Les vignes descendant d’un plateau argilo-graveleux sur des coteaux argilo-calcaires ont une moyenne d’âge de 40 ans avec une assez forte densité à l’hectare (6500 pieds), induisant une faible production. Les 80% Merlot et 2% Cabernet Franc sont complétés par 18% de Malbec et permet une des meilleurs expressions spécifiques de ce terroir. Ce cépage natif de la région de Cahors (appelé alors Cot) a été développé en Gironde par Mr Malbeck fin du 18ème siècle et il a choisi le lieu dit ‘La Libarde’ pour l’implanter sous sa marque ‘Malbec’. Ce fameux 1er Cru ‘Haute Libarde’ est répertorié dans le guide Féret de 1850 avant de devenir au fil du temps propriété de ‘Grand-Maison’.

Château Grand-Maison  ‘Cuvée Sélection’  2014   11€55

Issu des vignes de 20 à 30 ans, un très beau vin que vous apprécierez aujourd’hui mais pourrai aussi laisser en cave quelques années.Couleur profonde, expression riche et complexe entre le fruité (fruits rouges et noirs) et les notes épicées – minérales. Mélange du terroir et d’un boisé noble mais modéré (50% de barriques d’un an), avec beaucoup de fraîcheur et d’équilibre. La structure est dense avec des tannins onctueux et une finale épicée persistante.

Château Grand-Maison  ‘Grand Vin’  2015   16€25

Le ‘Grand Vin’ est une sélection parcellaire de vignes de 35 à 45 ans issue du meilleur terroir des coteaux argilo-calcaire. Élevage pour
80% en barriques dont 50% en barriques neuves. D’une couleur grenat très profonde et sombre, la première expression
est marquée par la fraîcheur du fruité des fruits noirs (mûres-myrtilles) avec des notes d’épices fraîches et de fumet… suivi d’une
très grande richesse et complexité avec des notes minérales spécifiques exprimant la noblesse du terroir accompagnée de
notes épicées, soutenues par un boisé noble et discret. D’une grande souplesse avec une très belle densité-structure-texture
tannique, très bien équilibré avec un grand développement accompagné d’une superbe longueur fruitée
et fraîche… marque des très grands vins !

Nouveaux Rum agricole de Madère

Posté le 11 septembre 2019 par Thierry

Peu le savent mais la canne à sucre est cultivée depuis fort longtemps sur l’ile de Madère et les Rhum qui y sont produits sont ‘Agricoles’, c-à-d exclusivement produits à base de vezou (jus de canne à sucre) et non de mélasse. Ces Rhums sont de haute qualité et reconnus par une appellation protégée (DOP) depuis 2011. Récoltée manuellement au printemps, la canne à sucre est transportée à dos d’homme des terrasses jusqu’aux points de chargement sur la route et est ensuite livrée aux moulins pour être directement broyée. C’est donc une production toujours très artisanale. Le jus de canne subit une fermentation en général de 48 heures et la distillation est réalisée dans des colonnes.

Fondée en 1927, Engenhos do Norte utilise encore aujourd’hui une machinerie construite au 19ème siècle et serait la dernière distillerie de Rhum en Europe à fonctionner à la vapeur.

Rum North Natural  40% vol.  (32€00)
En quelque sorte, l’expression la plus pure du travail de la distillerie… En effet, les rhums agricoles blancs de Madère sont particulièrement aromatiques, très agréables, longs en bouche et n’ont rien à envier aux rhums agricoles des Antilles et de La Réunion.
Au nez, on retrouve des herbes fraîches, une pointe d’anis, du citron confit et des notes d’épices (genièvre)
En bouche, on est sur du crémeux qui mélange savamment le citron, l’ananas et le jus de sucre de canne, sans lourdeur.
Facile à boire pure, ses notes tropicales en font une base excellente pour la réalisation d’un « ponche ».

Rum North 3 anos  40% vol.  (36€60)
Vieilli pendant au moins 3 années complètes dans des barriques de chêne français, on franchit ici une étape en terme d’arômes et de saveurs avec une belle robe ambrée aux reflets dorés.
Le nez toujours aussi frais (citron, ananas) s’ouvre sur des notes plus complexes avec un fin boisé et évolue avec une pointe d’épices, des notes de musc et de café.
la bouche est massive mais soyeuse et la fraîcheur du jus de canne à sucre est toujours présente avec un peu de bois, des épices, des notes de noyaux et de chocolat amer.
La finale est d’une bonne longueur, boisée et douce avec une très légère note pimentée.
Un rhum réconfortant qui appelle dangereusement au verre suivant !

Rum 970 ‘Reserva’ 6 anos  40% vol.  (44€50)
Toujours vieilli en barriques de chêne français, la robe est  rouge ambrée.
Au nez, on retrouve des notes de cire, de chocolat blanc onctueux, de cuir et de tabac frais.
La bouche est explosive et complexe avec des épices douces et de fines notes de caramel frais. Long et bien équilibré avec une belle onctuosité, vous trouverez en finale un joli boisé avec des notes de poivres noirs.

Rum 970 Single Cask 2009  51,9% vol. 
Ce Single Cask a été distillé en 2009 et embouteillé sans dilution en 2018 après un élevage de 9 ans en fût de chêne français, donnant une robe ambrée soutenue.
Le nez est puissant et surprenamment frais avec des notes encaustiques, de vieux cuir évoluant sur du chocolat-orangette et de citron confit.
La bouche est explosive : chocolat, épices, poivre blanc, cire évoluant sur un beau boisé. Bien que titrant près de 52°, des notes de caramel l’équilibrera le rendant rond et facile à boire avec une finale longue, un peu plus sèche sur des notes épicées et de chêne sucré.
Cette bouteille est fournie dans un étui individuel.

Samedi 21 septembre de 13h à 17h, ces rhums vous seront présentés au magasin d’Enghien par son ambassadeur !

Nouveaux Vacqueyras

Posté le 4 septembre 2019 par Thierry

Nous sommes heureux de démarrer l’importation de ce beau domaine de 32 ha d’un seul tenant sur le lieu-dit ‘La Verde’. Créé en 1888, il appartient à la famille Camallonga depuis 1963 et jusqu’en 2012, toute la production était vendue en ‘vrac’ au négoce local. Est alors arrivé l’enfant pointilleux de la 3ème génération, Nicolas Camallonga, ingénieur œnologue… le vieux chai a reçu un bon coup de neuf et s’est offert le matériel nécessaire pour parfaire les vinifications. Propreté, netteté et précision sont ses maître-mots. Ne dit-on d’ailleurs pas que pour faire du bon vin, on doit pouvoir manger par terre ? Alors dans ce chai, je m’offre un gastro 5 services !

Ajoutez à cela une vigne bien suivie et d’un âge certain (42 ans en moyenne), des faibles rendements (20 à 35 hl/ha) et le micro-climat de ‘La Verde’ : ensoleillement abondant,  faible pluviométrie et mistral pour assainir la vigne après passage d’un orage. Après un tri minutieux des raisins à l’arrivée en cave, chaque îlot parcellaire et chaque cépage sont vinifiés séparément afin de préserver leur particularité, donnant ensuite naissance à plusieurs cuvées… Les récompenses ne se sont pas faites attendre : tous les vins produits oscillent entre 90 et 93 pts dans la presse spécialisée !

Vacqueyras blanc « Odissey » 2018

‘Odissey’ est une nouvelle aventure dans leur gamme de Vacqueyras : 80% Clairette et 20% Bourboulenc, superbe cépage que l’on retrouve dans les vins de La Clape présentés il y a quelques mois. Un vin d’une grande élégance avec ses notes d’agrumes, de fleurs blanches et cette minéralité prodiguant un bel équilibre en bouche. Vous l’apprécierez dès l’apéritif, avec des sushis, poissons à la plancha ou autres plats de la mer. (15€60)

Vacqueyras rosé « Royal Sunset » 2018

‘Royal Sunset’ est élaboré dans la lignée des vins de Provence en pressurage direct et fermentation à basse température de Grenache, Cinsault, Syrah & Mourvèdre. Robe pâle et cristalline, nez généreux et explosif révélant de délicates notes de fruits exotiques, pêches et fraises écrasées. Une bouche en fraîcheur, finesse et élégance… nous nous sommes régalés avec une simple darne de saumon grillée, la bouteille a été essorée jusqu’à la dernière goutte ! (11€50)

Vacqueyras rouge « Prélude » 2015

« Prélude est une belle entrée en matière dans l’univers «La Verde», le début d’une grande histoire avec nos vins ». 55% Grenache, 23% Syrah, 12% Mourvèdre et 10% Cinsault, élevé 14 mois en cuve béton afin de préserver tout son fruité, non collé et légèrement filtré… Fruits, élégance des tannins et équilibre sont les maîtres mots de cette cuvée. Le nez généreux révèle de subtils parfums de petits fruits rouges : groseille, framboise, fraise écrasée qui s’ouvre après aération sur des notes de violette et de garrigue. La bouche est onctueuse et suave avec des tanins enrobés et élégants lui permettant d’être apprécié dans sa prime jeunesse. (13€50)

Vacqueyras rouge « Òra » 2016

« Òra se veut l’égérie de l’esprit « La Verde », la quintessence de nos terroirs, l’expression de notre vignoble. » 55% Grenache, 25% Syrah, 20% Mourvèdre avec un élevage de 2/3 en cuve béton et 1/3 en fûts neufs. Une belle robe rouge sombre et profonde. Épices douces, poivre et petits fruits rouges mûrs au nez avec des notes de confiture et de vanille. Grande complexité en bouche avec une texture suave et ronde soutenue par de beaux tannins souples. (15€90)

Vacqueyras rouge « Alpha-Oméga » 2017 Cuvée haute-couture et confidentielle, Alpha-Oméga se veut la parfaite combinaison de deux cépages, deux parcelles emblématiques du domaine et deux méthodes de vinification complémentaires. D’un côté, 50% Grenaches presque centenaires sur sol sableux élevés en cuve béton non revêtue pour préserver tout son fruité originel et de l’autre, 50% de vieilles Syrah de 80 ans qui prennent racine sur une partie calcaire et qui passera 14 mois en fûts de chêne français neufs.
Robe sombre et très profonde avec des nuances violettes. Petits fruits noirs, cuirs, réglisse et arômes de torréfaction et d’épices orientales au nez avec une puissante intensité aromatique. Une entrée en bouche puissante avec une structure massive des tanins, beaucoup de richesse et de concentration… L’expression affirmée du terroir. (23€90)

Huiles d’olive, vinaigres et bières d’Italie

Posté le 28 août 2019 par Thierry

La Fontaine aux Vins développe son offre d’épicerie fine et nous avons également craqué pour quelques bières… italiennes !

Cela faisait longtemps que ça nous titillait et après moultes dégustations, voici une première sélection d’huiles d’olive, de vinaigres balsamiques et de bières.

Bières

Moretti ‘alla Toscana’ 5,5° : 3€75 la 50 cl.

A base d’orge toscan, voici une autre pils à la robe dorée avec beaucoup de gras équilibré par de l’amertume, des notes de fruits secs, de citron et de céréales en fin de bouche.

Terza Rima

Une petite brasserie artisanale au coeur de la région de Marches élaborant ses bières avec les eaux de sources d’une grande pureté du Mont Nerone.

Terza Rima sont des bières non pasteurisées et refermentées en bouteilles. le brassage par petites quantités en haute fermentation préserve la qualité des matières premières offrant des bières goûteuses, pures, douces avec un bel équilibre de fraîcheur, le tout dans un élégant perlage.

Nous vous en proposons 4 oscillant entre 7,5 et 9° au prix de 4€45 la 33 cl.


Huiles d’olive

Bien entendu, que des huiles d’olive extra vierge et première pression à froid… nous en avons sélectionnés 3 :

Librandi  12€30 la 50 cl.
Librandi est un domaine viticole situé en Calabre tout au sud de l’Italie produisant également une huile d’olive de 4 variétés différentes dont principalement la Carolea. Peu acide et sans agressivité, elle évolue tout en finesse sur des notes de fruits, d’amandes, d’artichauts sur une agréable trame épicée.

Ciù Ciù  15€35 la 50 cl.  BIO
Ce domaine bio de la région de Marches produit de l’huile à base d’autres variétés telles Leccino, Frantoio et Carboncella… on retrouvera cependant un peu le même profil organoleptique que Librandi mais avec plus de puissance, toujours en douceur et avec une finale amère bien agréable.  A essayer en vinaigrette et sur des viandes.
Calvi Mosto Classico  17€90 la 50 cl.
Mosto Classico est une huile non-filtrée, ‘piquante’ et douce à la fois, fraîche et fruitée, tout en délicatesse et d’une très belle longueur. Elle sera parfaite sur vos salades et légumes mais sublimera vos Carpaccio et vos Saint Jacques !

Vinaigres Carandini

Vinaigre blanc doux  2€00 la 50 cl.
Une attaque équilibrée, vive mais sans agressivité, frais et délicatement parfumé pour vos vinaigrettes ou comme condiment.

Vinaigre Balsamique de Modène  2€10 la 50 cl.
Le classique vinaigre balsamique de Modène fruité, vif et rond mais sans sucrosité, très bien équilibré pour vos salades, légumes et pourquoi pas, sur des fromages à pâte dure.
Crème de vinaigre balsamique de Modène à la truffe blanche  3€70 la 25 cl.
Superbe condiment que cette crème ‘prête à l’emploi’ pour agrémenter vos salades ou autres préparations culinaires… fin, net et précis, en douceur et vivacité.

Picpoul de Pinet et Prieuré Saint Jean de Bébian

Posté le 21 août 2019 par Thierry

Château Font-Mars

Revoici le Picpoul de Pinet du Château Font-Mars dans son dernier millésime… le meilleur 2018 de l’appellation selon ‘Decanter’ lui octroyant à nouveau la belle côte de 92/100 !

Située au-dessus du bassin de Thau, Picpoul de Pinet est l’appellation la plus importante de vins blancs du Languedoc (61%)… et pourtant, ils ne sont que 28 (24 caves particulières et 4 coopératives) à se partager cette production. Cette AOC ne produit que des vins blancs et à base d’un cépage unique : le Piquepoul blanc. Ce cépage donne des vins secs, vifs et subtils avec des arômes floraux (tilleul, aubépine,…), d’agrûmes et légèrement minéraux. De par cette belle fraîcheur, on le surnomme le ‘Muscadet du Sud’. Un vin plaisir dès l’apéro et qui accompagnera parfaitement les fruits de mer, poissons et plats traditionnels méditerranéens.

Picpoul de Pinet Château Font-Mars 2018 : 8€70


Et à Pézenas  

Voici également les derniers millésimes disponibles en rouge de Bébian, les blancs étant ‘sold out’, victimes de leurs succès…
Comme quoi, Prieuré Saint Jean de Bébian figure encore et toujours parmi les meilleurs producteurs de vins du Languedoc ! 

Nous ne sommes bien entendu pas dans les « 1ers prix » mais croyez-nous, amateurs de grands vins, vous y trouverez votre compte !

Chapelle de Bébian rouge 2016 à 16€75 (34€65 le magnum)
80% Syrah et 20% Mourvèdre, un vin ample et d’une grande finesse, épices et fruits noirs (mûre, cassis), concentré tout en restant charmeur avec une belle longueur en bouche.

Prieuré Saint Jean de Bébian rouge 2016  à 33€55
70% Grenache, 20% Syrah et 10% Mourvèdre… un vin d’une grande complexité, des tanins d’une belle finesse et avec beaucoup de fraîcheur… superbe !

Bébian « 1152 » 2011 à 62€35 (quantité très limitée)
65% Syrah planté en 1966, 20% Grenache et 15% Mourvèdre. Puissant et charnu avec bel équilibre de fraîcheur, vin racé et très long en bouche.

Nouveau : Vins du Jura Domaine Frédéric Lambert

Posté le 11 mai 2019 par Thierry

Voici enfin arrivée notre commande tant attendue du Domaine Frédéric Lambert en Côtes du Jura et Château-Chalon. Le Jura est une région de plus en plus prisée, proche de la Bourgogne mais tellement différente de par ses terroirs, ses cépages et ses vinifications traditionnelles particulières.

La famille Lambert s’est installée dans le Jura en 1993 et y a produit ses premières cuvées en 2003 avec 3 ha de vignes. 7 ha supplémentaires ont été acquis au fil du temps sur différents terroirs, chacun adaptés aux 5 cépages jurassiens. Soucieux de l’environnement et de préserver la faune et la flore, les vignes sont enherbées 1 rang sur 2 (l’autre étant labourée) et les engrais sont organiques. La régularité dans la pureté et l’homogénéité de chaque cuvée a souvent été récompensée et en 2018, plusieurs médailles, 2 coups de coeur au Guide Hachette 2018 et le titre de ‘Vigneron de l’année 2018’ !

Poulsard 2018
Ce cépage rouge jurassien appelé aussi ‘Ploussard’ donne des vins à la robe rouge cerise peu soutenue et tirant bien souvent sur la pelure d’oignons. Celui-ci est éclatant et son nez est croquant de fruits rouges (framboise). Vin plaisir en bouche plutôt que structuré, du fruit avec de très légers tanins et un peu de minéralité. Charcuterie, viandes blanches, grillades. (13€20)

Trousseau 2017
Autre cépage rouge jurassien aux rendements plus limités donnant des robes soutenues et plus de puissance. Il ne sera élevé que quelques mois en fûts afin de préserver son fruité gourmand. Il évolue en bouche avec beaucoup de densité, des épices, un fin boisé et est doté d’une belle longueur tout en équilibre. Viandes rouges, gibier, canard et fromages (17€50)

‘Tradition’ blanc 2016
Assemblage de 70% Chardonnay et 30% Savagnin, cépage local de la famille des Traminer. Très représentatif des élevages ‘sous voile’, voilà une 1ère approche de la spécificité du Jura. Dans toutes les régions où l’on élève les vins en fûts, il est primordial de refaire régulièrement le niveau du vin dans la barrique afin d’éviter toute oxydation… cela s’appelle l’ouillage. Dans le Jura, on laisse la barrique bien tranquille… un voile se forme à la surface du vin, le préservant d’une oxydation forte. Le vin attrape alors avec beaucoup de complexité des notes de noix et autres fruits secs… suite à ce que j’appelle une oxydation noble ! Ce ‘Tradition’ est bien typé avec beaucoup d’ampleur et une belle longueur en bouche. Vous le consommerez à 14°  avec des plats à la crème, exotiques ou avec des fromages. Ce type d’élevage en fait un vin avec une belle acidité que vous pourrez laisser vieillir de nombreuses années… (15€25)

Savagnin 2014
Ce pur Savagnin également élevé sous voile est superbe… franc, net avec des arômes de pommes, de noix et de fruits secs. Beaucoup d’ampleur et de persistance, une puissance parfaitement équilibrée, à consommer comme le ‘Tradition’ mais plus vers les 16°. (20€75)

Vin Jaune 2011
Le Vin Jaune est toujours issu de Savagnin mais élevé au minimum 6 ans et 3 mois en fûts, ceux-ci remplis au 2/3. Vous obtenez alors un vin d’une (d’)étonnante puissance et complexité et d’une longueur qui n’en finit pas. N’hésitez pas à l’ouvrir longtemps à l’avance, voire la veille pour qu’il s’exprime pleinement. Vous l’apprécierez à 16° avec des plats à la crème et champignons ou le fameux coq au Vin Jaune et aux morilles, le vieux Comté… et essayez-le sur du foie gras ou des escargots ? Les Vin Jaune vieillissent de nombreuses décennies… le plus vieux que j’ai eu la chance de goûter était de 1928 et avait encore du temps devant lui ! Il est vendu dans une bouteille typique de 62 cl. appelée clavelin, le reste d’un litre de vin après 6 ans et 3 mois d’élevage ! (36€80 la 62 cl.)

Château-Chalon 2011 ‘En Beaumont’
Château-Chalon est un petit village sur une butte et ses 53 ha de coteaux tout autour ont droit à cette appellation très réglementée… la ‘Rolls’ des Vin Jaune ! Château-Chalon offrira plus de finesse, d’épices, de vanille et d’élégance que les ‘simples’ Vin Jaune. (40€20 la 62 cl.)

Vin de Paille 2015
Autre typicité jurassienne qu’est le Vin de Paille… les grappes de raisins surmûris sont délicatement déposées sur des claies et mises à sécher jusqu’à passerillage durant 4 à 5 mois. 100 kg de raisins ne donneront, après pressurage, qu’entre 15 et 20 litres de vin fort concentrés en sucre. Il vieillira 3 ans en fûts et, vu la rareté de ce type de vin, n’est commercialisé qu’en demi-bouteilles de 37,5 cl. Bien que ce vin soit très liquoreux, il est doté d’une superbe acidité citronnée avec des arômes de fruits confits, coing et prune. (29€60 la 37,5 cl.)

Macvin
Le Macvin est obtenu par mutage comme un Pineau des Charentes ou Floc de Gascogne, c’est à dire un assemblage de moût de raisin ayant subi un tout léger départ en fermentation avec de l’eau de vie de marc de l’exploitation vieillie dix-huit mois en fût de chêne. Cet assemblage vieilli ensuite une nouvelle année minimum en fûts de chêne avant d’être mis en bouteilles. De couleur or, la robe est limpide et brillante. D’une belle complexité, le Macvin exhale dans le verre tous ses arômes fruités et confits (coing, abricot,…). Il est moelleux en bouche mais très en fraîcheur… et n’en finit pas ! (23€75)

Crémant du Jura blanc Brut
On fait aussi du Crémant dans le Jura… et de l’excellent ! Issu de 80% Chardonnay et 20% Pinot Noir, vendangés manuellement et pressurés en grappes entières. Vinification en cuve avec maitrise de la température afin de conserver tous les arômes, dégorgeage avec une liqueur dont le juste dosage permet d’obtenir un vin équilibré, élevage sur lattes d’environ 24 mois. Ce crémant est riche en bulles fines et vives. Le nez laisse entrevoir des notes fruitées et à l’agitation, une pointe de grillé se révèle. L’attaque est franche, puis la bouche se distingue par sa maturité et par son équilibre. Le côté minéral s’associe volontiers aux notes fruitées pour former une palette aromatique harmonieuse. (15€90)

Bourgogne : Domaine François Bergeret

Posté le 17 avril 2019 par Thierry

De retour de Bourgogne, nous avons fait le plein chez François Bergeret, vigneron installé en Hautes Côtes de Beaune, Beaune ‘les Prévolles’ et Pommard 1er Cru ‘Les Chanlins Bas’.

François Bergeret, artisan-vigneron issu de la 4ème génération de vignerons, exploite 7,5 hectares de vignes depuis 1994 à Nolay, bourg aux multiples collines situé à 18 km de Beaune… Ce vignoble haut en altitude apporte dès lors beaucoup de fraîcheur aux vins. La petitesse de son exploitation lui permet de suivre au plus près toutes ses vignes travaillées en culture ‘ultra raisonnée’ : labours, réduction maximale des traitements… observations et adaptations sont ses maîtres mots. Ajoutez à cela levures indigènes et utilisation de souffre au strict minimum… on est pas loin du ‘sans sulfite ajouté’ !


Hautes Côtes de Beaune blanc 2016
Nez légèrement minéral et mentholé avec des notes de fruits blancs. Bel équilibre en bouche avec un boisé encore un peu présent (20% fût) qui s’harmonisera avec l’aération. Excellent ‘petit’ Bourgogne de repas. (15€60)

Bourgogne blanc 2016 « Rondo »
Un beau ‘Bourgogne’ issu pourtant de l’AOP Hautes Côtes de Beaune… François serait-il devenu modeste ? 🙂 Une parcelle de vieilles vignes, des très petits rendements (20 hl/ha), un vin ample et frais, complexe et d’une très belle longueur en bouche… un de nos nouveaux coups de coeur qui a séduit également ‘La Revue des Vins de France’, le notant 16/20 ! (19€80)

Beaune blanc « Les Prévolles » 2016
Un beau boisé (30% fûts neufs) faisant place à l’aération à des notes grasses et beurrées. En bouche, de la matière et du fruit blanc et exotique, gourmand avec une belle acidité en finale. (22€80)
Hautes Côtes de Beaune rouge 2015 « Rondo »
Issu de vignes plantées en 1950 et élevé 12 mois en fûts de chêne de 5 ans, ce Pinot Noir est très croquant… explosion de cassis avec de la fraîcheur et un fin boisé… on se régale dès aujourd’hui ! (16€80)

Hautes Côtes de Beaune rouge 2017 « Louis »
Haaa ce Louis… l’enfant terrible ! Vignes de 35 ans d’âge issues d’une sélection parcellaire et vendangées tardivement. Fermentation en grappes entières durant 15 jours sans sulfitage. Déjà la robe est intense, surprenant pour un hautes Côtes de Beaune… Une belle richesse en bouche, des tanins bien présents mais très fins, du fruit rouge croquant, un joli boisé et le tout qui tient bien en bouche… notre second coup de coeur ! (20€80)

Beaune rouge « Les Prévolles » 2015
On change de registre… on est sur une appellation communale. Fruits noirs, belle densité tout en élégance, un très beau classique.Décidément les 2015 se dégustent très bien aujourd’hui, profitons-en ! (26€80)

Pommard 1er Cru « Les Chanlins Bas » 2017
D’habitude, les Pommard sont très féminins… mais ce 1er Cru-ci ajoutera à sa grande élégance une belle matière à laisser évoluer dans le temps, si vous ne craquez pas avant ! Un vin puissant et dense qui malgré sa jeunesse vous offrira déjà beaucoup de plaisir. (52€80)