Quelques nouveaux grands vins de Bordeaux

Posté le 10 février 2021 par Thierry

Pessac-Léognan blanc Château Lespault-Martillac 2018   35€70
80% Sauvignon et 20% Sémillon, élevé 9 mois sur lies en barriques dont 25% neuves. Un superbe terroir récemment acquis par le Domaine de Chevalier, un des meilleurs Crus Classés en Pessac-Léognan. Fruits à noyaux, pêche et agrumes au nez, la bouche amène son lot de fruits blancs dans un ensemble onctueux, concentré et savoureux. Cette rondeur est équilibrée par une belle tension et un fruit intense… un vin élégant, généreux et frais. Parker 91-93/100, Jancis Robinson 16/20

Pessac-Léognan rouge Château Haut-Bergey 2015   23€50
93/100 James Suckling, 92/100 Wine Spectator
« Un vin riche en couleur et en arômes (cerise, cassis, épices, réglisse). Particulièrement équilibrée et d’une puissance maîtrisée, la bouche révèle des tanins gras et bien fondus dans un boisé élégant, avant une finale épicée » 1* Guide Hachette
« Haut-Bergey 2015 est aujourd’hui superbe. Des arômes de cerise noire, prune, bonbon à croquer et menthe sont mis en exergue. Ce Pessac-Léognan s’est considérablement étoffé et a développé texture et complexité en barriques. » Vinous 89-91/100

Pessac-Léognan rouge Château Fieuzal 2012   47€
93/100 Wine Enthusiast, 18/20 Gault & Millau, 15,5/20 Jancis Robinson et RVF, 89/100 Robert Parker.
« Avec quatre variétés dont 70% de Cabernet Sauvignon, l’encépagement s’inscrit dans la tradition bordelaise, comme le bouquet de ce vin. Très ‘Graves’ et fort élégant, celui-ci mêle les fruits noirs et rouges mûrs à des notes fumées et épicées. Après une attaque franche et vive, les mêmes arômes réapparaissent dans une bouche ample, généreuse et charnue, adossée à des tanins bien ciselés et avec une finale longue, fraîche et équilibrée. » 1* Guide Hachette

Haut-Médoc Cru Bourgeois Château Tour du Haut-Moulin 2016   17€50
« Fidèle à sa tradition et à l’esprit du Médoc, Lionel Poitou cherche davantage la finesse que la puissance. Le résultat est un vin qui séduit par son intensité aromatique (fruits rouges et noisette), soulignée par un bois bien dosé, comme par l’harmonieux équilibre de son palais » 1* Guide Hachette

Listrac Château Mayne Lalande 2016   20€75
16/20 RVF, 15,5/20 Bettane & Desseauve
« Fidèle à l’esprit médocain, Bernard Lartigue propose un vin privilégiant l’élégance. Celle-ci s’exprime notamment dans le bouquet de fruits rouges, nuancé de notes de cacao et de café grillé. Ronde et souple, la matière s’appuie sur des tanins bien fondus et harmonieux » 1* Guide Hachette

Margaux Château Le Coteau 2015   28€50
Une des dernières propriétés familiales totalisant 12 ha avec 65% de Cabernet Sauvignon, voisine des Châteaux Giscours, Issan, Rauzan Ségla, du Tertre et Prieuré-Lichine. Un beau classique au bouquet fin avec une bouche ample et onctueuse aux fruits rouges bien présents soutenus par un boisé élégant.

Saint Julien Château Moulin de la Rose 2016   33€85
Petite propriété de 4,8 ha voisine des Châteaux Lagrange et Gruaud Larose, un vin puissant et tannique sans pour autant négliger souplesse et finesse. Un vin bien typé Saint-Julien présentant un superbe rapport qualité/prix comparé à ses Crus Classés voisins.

Pauillac Château Bellegrave 2018   35€15
93-94/100 James Suckling, 89-91/100 Wine Spectator et Vinous
Les conditions optimales de maturité du millésime 2018 ont permis d’obtenir un vin riche et coloré. Sans lourdeur, vous apprécierez ses notes de fruits cuits et sa grande fraîcheur en bouche. Un très beau Pauillac équilibré déjà aujourd’hui et avec un grand potentiel de garde.

Savoie : Domaine Philippe & Sylvain Ravier

Posté le 3 février 2021 par Thierry

Cette année, pas de vacances de neige en Savoie mais la Savoie est chez nous avec la famille Ravier, propriétaire de 35 ha de vignes près de Chambéry réparties sur des beaux terroirs comme ceux de Chignin et Apremont. Vignerons passionnés de père en fils, ils se sont récemment ‘offerts’ une nouvelle cave super équipée pour parfaire les vinifications et le stockage des vins.

L’Apremont est issu de vieilles vignes (jusqu’à 60 ans) de Jacquère sur un coteau exposé Sud-Est. La Jacquère est le cépage le plus répandu en Savoie donnant des vins peu alcoolisés (11,5°) et souvent de qualité moyenne. Si vous connaissez ce cépage, il est impératif d’essayer notre Apremont… franc et tonique avec des notes légèrement citronnées et minérales, un vin frais d’une longueur en bouche bien agréable. Hormis la traditionnelle raclette ou fondue, vous l’apprécierez à l’apéritif, sur des huitres et fruits de mer, des poissons grillés et des charcuteries. (2019 = 9€60)

La Roussette de Savoie est issue du cépage Altesse donnant des vins toujours vifs mais plus racés avec des notes florales et de fruits blancs (abricot, pêche…) se terminant sur une légère minéralité. A déguster sur des fromages et des poissons… et à essayer sur des volailles aux olives. (2019 = 11€20)

Le Chignin-Bergeron est issu du cépage Roussane provenant de la petite commune de Chignin dont l’inclinaison des coteaux frôle les 68% en exposition sud. un vin blanc généreux, fin et d’une belle persistance en bouche… un vin de gastronomie que vous pouvez laisser quelques années en cave pour obtenir alors un vin racé et complexe. Vous l’apprécierez sur des poissons et viandes blanches en sauce, du foie gras poêlé ou simplement sur un vieux Beaufort d’alpage… (2017 = 15€45)

La Mondeuse est LE cépage rouge de Savoie, très vague cousin de la Syrah avec ses arômes de violette et de cerise… un vin croquant de fruits avec une finale épicée que vous boirez jeune sur des charcuteries, raclettes et pierrades. (2018 = 11€20)

La Mondeuse provenant du terroir de Saint Jean de la Porte (AOP) est plus complexe et corsée avec des notes fumées et minérales sur une trame poivrée… vous l’apprécierez sur des foies de volaille, du lapin, du perdreau, un petit salé aux lentilles ou plus simplement une tartiflette… et il se gardera avec bonheur quelques années. (2017 = 13€45)

Domaine du Chapitre à Baulers

Posté le 27 janvier 2021 par Thierry

Une fois n’est pas coutume, mettons en avant un domaine viticole belge qui monte…

Cette ancienne ferme traditionnelle (céréales et élevage) a entamé sa reconversion en 2013 en plantant 22000 pieds de vigne de cépages ‘interspécifiques’ sur 6ha . On les appelle ainsi car ce ne sont pas les cépages classiques que nous trouvons partout mais des cépages bien adaptés à notre climat belge, résistant aux maladies cryptogamiques et nécessitant très peu de traitements. De plus, les rangs sont larges et les vignes hautes, favorisant une bonne ventilation naturelle des grappes… juste un à deux traitements par an sont suffisants et aucun herbicide n’est utilisé.
En blanc sont plantés les cépages Johanniter, Bronner, Helios et Solaris et rouge, les cépages Régent, Rondo, Cabaret Noir et Muscat bleu.
Chardonnay et Pinot Noir ont ensuite été plantés sur les hauteurs du village, plus à l’abri de l’humidité, plaçant ce domaine dans le top 10 des domaines viticoles wallons en superficie avec 10,5 ha de vignes.

Une telle superficie a le gros avantage de pouvoir amortir du bon matériel vinicole fort coûteux, allant jusqu’à la champagnisation et leur propre ligne de mise en bouteilles. Bien entendu, il ne suffit pas d’être bien équipé pour faire de jolis vins… un des fils a effectué des études d’oenologie à Bordeaux et ce domaine a déjà reçu de nombreuses récompenses dans différents concours comme celui du Meilleur Vin Belge, Mondial de Bruxelles et celui de Vienne, fort prisé par les producteurs aux cépages interspécifiques.

Nous vous proposons les 3 cuvées ci-dessous, toutes au même prix que celles pratiquées à la propriété, les autres cuvées étant disponibles sur commande.

Vin de Pays des Jardins de Wallonie blanc ‘Johanniter’ 2018
Ce cépage est un croisement de Riesling et de Pinot Gris, apportant après un an d’élevage sur lies une belle fraîcheur citronnée et notes d’agrumes, minéral et légèrement floral. Vous l’apprécierez dès l’apéritif, sur des salades et des poissons. (10€)

Vin de Pays des Jardins de Wallonie rouge ‘Saint Rémi’ 2018
A base du cépage Régent et élevé 1 an en barriques (1/3 neuves), ce 2018 est déjà bien ouvert avec ses notes croquantes de griottes et de poivrons sur une jolie trame boisée et soutenu par des notes poivrées… excellent vin de repas avec une viande rouge ou de l’agneau. Médaille d’or au concours des meilleurs vins belges et médaille d’argent à Vienne (17€)

Crémant de Wallonie Brut Nature
Assemblage de 60% Johanniter et 10% des autres cépages blancs, élevage sur lattes durant minimum 15 mois et aucun ajout de liqueur au dégorgement. Un Crémant très en finesse avec des notes d’agrumes, de fleurs blanches se terminant sur de la minéralité et très équilibré pour un Brut 0. Médaille d’or au Concours Mondial de Bruxelles (20€)

Madiran Château Peyros

Posté le 13 janvier 2021 par Thierry

Madiran fait partie des grands vins du Sud-Ouest de la France à découvrir ! Son cépage phare est le Tannat produisant des vins sombres, tanniques et de grande garde, complété avec le Cabernet Franc le rendant accessible dans sa jeunesse. Château Peyros est une propriété de 22 ha et la seule de l’appellation à être exposée plein sud sur un sol riche en galets (Peyros en gascon signifiant pierreux).

Château Peyros 2015 ‘Tradition’ (60% Tannat & 40% Cabernet Franc) est un vin aux tanins présents mais suaves avec un bel équilibre entre le boisé et les fruits noirs. Sa puissance et sa vivacité lui permettront d’évoluer pas mal d’année ou de le consommer aujourd’hui sur des viandes rôties ou en sauce, voire sur un tartare de bœuf épicé. (9€45)

Château Peyros 2015 ‘Vieilles Vignes’ (80% Tannat & 20% Cabernet Franc) offre une attaque en bouche puissante avec beaucoup de volume et de gras, du fruit noir un peu confit et une fraîcheur menthe poivrée. Très long en bouche avec des tanins puissants mais veloutés, vous pourrez le déguster aujourd’hui sur des gibiers et mets relevés ou l’oublier en cave un bon moment… personnellement, nous avons encore des 1990 et 1995 (pas à vendre) qui sont superbes et avec encore du potentiel de garde ! 93 points par Wine Enthusiast. (13€05)

Joseph Cattin à Voegtlinshoffen (Alsace)

Posté le 6 janvier 2021 par Thierry

Pour bien démarrer cette nouvelle année sur de belles notes fruitées et enjôleuses, nous vous (re)présentons en cette 1ère semaine de 2021 un de nos plus anciens fournisseurs avec qui nous travaillons depuis bientôt 36 ans…

En Alsace, contrairement aux usages des autres vignobles français, ce n’est pas le terroir qui donne son nom aux vins mais les cépages eux-mêmes.
Toujours présentés dans leur bouteille typique, la flûte d’Alsace, ils sont obligatoirement embouteillés dans la région de production.

Bien que cette famille soit installée depuis 1720 à Voegtlinshoffen, il y eut un tournant en pleine crise du phylloxéra (fin du 19ème siècle) avec Joseph Cattin, spécialiste dans le greffage pour combattre ce fléau et reconnu alors comme un des pionniers de la viticulture Alsacienne. Il obtint d’ailleurs le diplôme très convoité à l’époque de « Vignoble Modèle ».
Ce vignoble compte aujourd’hui 65 ha dont une partie en Grand Cru du Hatschbourg, cru issu du 1er classement de 1975 et reconnu de longue date pour sa qualité.
Aujourd’hui, un chai ultra moderne et parfaitement équipé permet à chaque cépage et chaque terroir une vinification des plus précises.
Plus d’infos sur www.cattin.fr

Champagne Gratiot

Posté le 29 décembre 2020 par Thierry

Champagne Gratiot Gérard… depuis 5 générations dans la Vallée de la Marne !
Tout commence avec Désiré Gratiot qui remporta en 1899 le prestigieux diplôme du Concours Général de Paris pour son « Vin Blanc de Champagne ».

Au fil des générations, le vignoble s’agrandit avec un souci permanent d’exigence et de perfections jusqu’à l’arrivée de Rémy, 5ème génération, qui rénove toute la cave (pressoir, cuverie,…) pour travailler dans des conditions optimales et nous offrir des Champagne expressifs et parfaitement équilibrés !

Le  vignoble d’une moyenne d’âge de 30 ans s’étale sur 18 ha. principalement planté en Pinot Meunier (84%), cépage robuste et très expressif qui révèlent l’originalité des terroirs du Sud de la Champagne. Les 43 parcelles s’étalent sur 7 villages avec leur propres sols et sous-sols offrant une belle typicité aux différents Champagne produits.

Almanach n° 1 85% Pinot Meunier & 15% Chardonnay provenant de la vendange 2014 avec 51% de vins de réserve de 2012 & 2013.
Brut dosé à 9 gr/litre après un vieillissement de 3 ans en 75 cl et 4 ans en magnum.
Champagne ‘plaisir’ et festif, frais et fruité aux notes florales se dégustant à tout moment de la journée, à l’apéro avec des tapas de fruits de mer ou sur une tarte aux pommes à la cannelle. (27€90, aussi dispo en 37,5 cl à 17€70 et magnum à 63€)

Almanach n° 2 ‘Intense’
70% Pinot Meunier, 25% Chardonnay & 5% Pinot Noir provenant de la vendange 2011 avec 45% de vins de réserve de 2009 & 2010.
Brut dosé à 8 gr/litre après un vieillissement de 6 ans.
Un nez intense et aromatique alliant finesse et maturité. Les arômes de fruits secs et confits lui offrent une belle légèreté en bouche avec une longue finale. Un Champagne à son apogée que ce soit pour l’apéro ou le repas. Idéal sur des crustacés ou des huitres mais aussi sur un saumon. (29€90)

Almanach n° 0 ‘Brut Nature’
77% Pinot Meunier & 23% Pinot Noir provenant uniquement de la vendange 2011 dont 4% a été vinifiée en fûts.
Brut 0 (non dosé) après un vieillissement de 6 ans.
Une cuvée très subtile exprimant la pureté du Pinot Meunier, friand avec des notes de fruits secs, riche et tout en fraîcheur. Un Champagne de dégustation pour les amateurs de Brut 0, que ce soit à l’apéritif ou à table sur un poisson en sauce mais à essayer sur des vieux fromages à pâte dure (Mimolette, Parmesan, Comté…) (33€90)

‘Désiré Gratiot’ 2012
33% Pinot Meunier, 47% Chardonnay & 20% Pinot Noir provenant uniquement de la vendange 2012 dont 9% a été vinifiée en fûts.
Brut dosé à 2,5 gr/litre après un vieillissement de 7 ans.
Tout en élégance avec une bouche crémeuse et soyeuse, de généreux arômes de fruits jaunes accompagnés de saveurs beurrées et briochées, une fraîcheur minérale… bref, une cuvée tout en dentelles ! Un Champagne de repas et parfait sur un carpaccio de Saint Jacques.  (39€90)

‘Secret d’Almanach’ 2012
100% Pinot Meunier provenant uniquement de la vendange 2012 dont 30% a été vinifiée en fûts. Une sélection parcellaire provenant du village de Saulchery et dosée avec du pur jus de Pinot Meunier après un vieillissement de 5 ans.
Un Champagne gourmand d’une grande complexité, fin et élégant, un parfait équilibre de matière et fraîcheur avec des notes d’amandes, de fruits blancs, d’agrûmes… un grand Champagne de gastronomie ou de pure dégustation pour ne laisser s’échapper aucune subtilité !  (61€)

Almanach n° 3 Rosé
41% Pinot Meunier, 38% Chardonnay & 21% Pinot Noir provenant majoritairement de la vendange 2015 avec 24% de vins de réserve, 10% de vin rouge et 26% de rosé de saignée.
Brut dosé à 9 gr/litre après un vieillissement de 3 ans.
Un rosé soutenu de part sa vinification en ‘saignée’ apportant franchise et richesse en arômes de fruits rouges. Un rosé soyeux qui accompagnera parfaitement un dessert aux fruits rouges mais vous surprendra également sur une viande rouge. (32€90)

10% de remise par 6 bouteilles !

Carton dégustation de 6 bouteilles (1 de chaque) :
200 €  au lieu de 225€50

Offres ttc non cumulables valables en panaché sur ces Champagne jusqu’au 06/01/2021

Domaine de Joÿ : Vins & Floc de Gascogne, Bas-Armagnac

Posté le 2 décembre 2020 par Thierry

Depuis 4 générations, le Domaine de Joÿ produit des vins et alcools de grande qualité en plein coeur du Bas-Armagnac, région où l’on produit ces Eaux-de-Vie les plus délicates et parfumées.

Parcourez les différents guides et revues oenologiques et vous constaterez que Domaine de Joÿ fait partie de l’élite de Gascogne… des vins frais, purs et droits régulièrement récompensés… un Floc de Gascogne d’une grande élégance, sans lourdeur et fleurant bon l’Armagnac… et leurs Armagnac, de simples tueries !

Côtes de Gascogne blanc « L’éclat » 2019
« Plaisir du frais, plaisir du fruit »… Un assemblage de Colombard, Gros Manseng, Ugni Blanc et Sauvignon donnant un vin tout en fraîcheur avec des arômes d’agrûmes et de fleurs. Un vin de caractère pour tous les jours et très festif pour l’apéro. (5€85)

Côtes de Gascogne blanc demi doux « Saint André » 2017
Issu du cépage Gros Manseng, ce blanc est légèrement moelleux et soutenu par une belle acidité le rendant frais et gourmand avec des arômes de fruits exotiques (ananas, mangue,…).  Très sympa à l’apéro, sur une salade de fruits ou morceau de tarte et parfait sur une tranche de foie gras. (8€25)

Côtes de Gascogne blanc moelleux « Grains de Joie » 2016
Issu du cépage Petit Manseng, ce blanc moelleux est plus intense et complexe que le « Saint André » avec des arômes de miel, pâte de coing et litchi, mais toujours soutenu par une belle acidité. A l’apéro ou en fin de journée, sur du foie gras frais ou poêlé, crumble et Roquefort. (10€40 la 50 cl.)

Côtes de Gascogne rosé « éros » 2019
« éros »… tout un programme pour ce rosé pâle issu de Merlot, Cabernet Franc, Tannat et Syrah. Tout en fraîcheur et délicatesse avec de jolies notes florales et de framboises confites. (6€65)

Côtes de Gascogne rouge « naturellement Joÿ » 2019
Une gourmandise de fruits provenant de 75% Merlot et 25% Cabernet Sauvignon. « Naturellement Joÿ » car en conversion BIO et très peu sulfité, un vin rond et croquant avec une belle ampleur en bouche que vous apprécierez aussi bien à l’apéro qu’avec de belles grillades de viandes blanches et rouges. (8€25)


Côtes de Gascogne rouge « la vie en joÿ » 2018
Assemblage très bordelais de Merlot, Cabernet Sauvignon et Cabernet Franc, le tout élevé en cuve. Un vin rond et gourmand, plein de fruits et d’épices fraîches… une invitation fruitée à « la vie en joÿ » ! Disponible uniquement en magnum avec une étiquette « le cylindre à totos », œuvre monumentale créée par l’artiste Jofo aux Halles de Paris. (8€80 la 75 cl et 18€90 le magnum)


Domaine de Joÿ ne produit pas que des vins mais également des Armagnac et du Floc de Gascogne

Le Floc de Gascogne (17°) est l’assemblage de 2/3 de jus de raisin et 1/3 de Eau de Vie Blanche d’Armagnac. Un mariage subtil, complexe et élégant avec des notes fruitées (ananas, abricot), florales et une pointe de miel. La bouche est ronde et suave avec un parfait équilibre sucre et fraîcheur ! (13€05)

L’Armagnac est obtenu par la distillation des vins blancs issus de 3 cépages : l’Ugni Blanc donnant volume et longueur, le Bacco pour la typicité et le gras, et la célèbre Folle Blanche pour son fruité surprenant. Dès sa sortie de l’alambic, l’Eau-de-Vie est logée en fûts de chêne neufs provenant de Gascogne pour sa typicité et son caractère mais aussi du Limousin pour sa souplesse et son élégance. Après une rapide prise de tanins, elle est transférée en fûts plus âgés pour trouver le parfait équilibre entre le boisé et le fruité. Ces fûts vieillissent de longues années dans 2 chais construits en pierres naturelles fin du 19ème siècle, à l’hygrométrie parfaite pour une extraction en douceur des tanins du bois tout en dosant la ‘part des anges’ (évaporation de l’alcool).

Domaine de Joÿ propose les Armagnac VSOP dont l’âge moyen sera au minimum 5 ans, XO 10 ans, Hors d’Âge 15 ans ainsi qu’une très large gamme d’Armagnac de 93 millésimes différents. Ces Armagnac millésimés ne sont donc pas des assemblages de différentes années mais bien des Armagnac d’une seule et même année ayant reposés des dizaines d’années en futs avant d’être mis en bouteilles. Le 1980 a donc séjourné près de 40 ans en futs et si vous désirez le 1893, il sera mis en bouteille aujourd’hui après… 127 ans de vieillissement en fûts !

Cliquez ici pour la liste des Armagnac disponibles

Domaine Bertrand : Beaujolais Villages & Crus

Posté le 25 novembre 2020 par Thierry

En Beaujolais, on ne produit pas que des vins  ‘primeurs’ ou ‘nouveaux’ mais aussi des crus de haut niveau ayant chacun leur propre personnalité et exprimant ainsi la richesse des différents terroirs. Les excellents rapports qualité/prix de ces crus sont de plus en plus reconnus et nous sommes très heureux que beaucoup d’entre vous sont aujourd’hui de fidèles clients des vins du Domaine Bertrand.

Jean-Pierre exploite avec son fils Julien un domaine de 15 ha dont l’âge moyen des vignes est de 45 ans avec une très forte densité à l’hectare (8500 à 10000 pieds). Les vignes sont labourées et les vendanges sont manuelles avec tris successifs à la vigne comme au chai. La fermentation se fait avec les levures indigènes et sans sulfite, point de goût banane chez les Bertrand ! 😉
Et depuis l’arrivée du fiston : modernisation de la cave, enherbement partiel, forte limitation de l’usage du souffre, agrément ‘bio’ dès 2020… et régulièrement des cotations et articles élogieux par la presse professionnelle !

Tous les Beaujolais rouges sont issus du cépage Gamay mais on y trouve aussi du blanc à base de Chardonnay… en quantité infime et que l’on peut d’ailleurs appeler ‘Bourgogne blanc’ depuis peu. Pour la petite histoire, le Beaujolais fait partie de la région administrative ‘Bourgogne’ mais ce dossier a eu beaucoup de mal à aboutir, les ‘vrais’ bourguignons situés quelques km au-dessus ayant été totalement défavorables à ce projet…

Bourgogne Blanc 2018/19   11€85
Qu’il soit Beaujolais blanc ou Bourgogne blanc, ce vin est très plaisant avec ses notes de fruits blancs & exotiques, de fleurs blanches, sa finale amande et le tout soutenu par une petite minéralité rafraichissante.

Beaujolais Villages rouge 2019  ‘Super Canon’   9€85
Ce Beaujolais Villages provient de vieilles vignes (60 ans) situées au pied des collines de Brouilly et est vendangé à la main. Une macération semi-carbonique à basse température permet de favoriser le fruit sans extraire trop de tanins, rendant ce vin rond, pas trop structuré avec des notes ‘croquantes’ de fruits rouges… un parfait vin de tous les jours que vous pourrez entre autres consommer, dixit Jean-Pierre Bertrand, sur un bœuf bourguignon… !

Régnié 2017  ‘Ponchon’   10€25
Le dernier des crus du Beaujolais (1988)… un reclassement bien mérité mais cette appellation est restée dans l’ombre des autres crus… un vin plaisir avec plus de consistance que le Beaujolais Villages, croquant de fruits et à un prix à peine supérieur à ce dernier, la bonne affaire !

Fleurie 2018  ‘Les Déduits’   13€20
Le plus féminin des Crus du Beaujolais… finesse et élégance, un corps soyeux avec des notes de fruits rouges mûrs et de violette… il plait beaucoup dès l’apéritif, avec des viandes blanches et volailles.

Julienas 2018  ‘Les Fouillouses’   13€50
Issu de vieilles vignes (70 ans) sur un coteau escarpé, ce Julienas est charnu et fruité avec une finale acidulée très plaisante. ‘Pur et simple, il vise le coeur du fruit’ comme ils disent… j’adore cette franche simplicité qui lui permettra d’accompagner charcuterie et fromages tout comme des mets plus élaborés tel un carré d’agneau aux épices.

Moulin à Vent 2018  ‘Les Petits Bois’   14€00
Le Seigneur des Beaujolais… un vin complexe et charpenté que vous pourrez laisser en cave une dizaine d’années. A consommer jeune sur des grillades et viandes rouges et qui ‘pinotera’ agréablement avec l’âge pour accompagner les gibiers.

Brouilly ‘Pisse-Vieille’ 2017   14€85
‘Pisse Vieille’ est un climat privilégié d’à peine 22 ha exposé plein sud dans l’appellation Brouilly comptant elle 1300 ha. Ce terroir se distingue par des vins plus généreux et intenses par rapport à ses voisins. Issu de très vieilles vignes de 80 ans aux rendements faibles permettant une macération plus longue et un élevage en 1/2 muids (barriques de 500 à 600 litres en chêne). On retrouve un vin plus charpenté avec un bel équilibre entre le fruit et le boisé que l’on pourra laisser vieillir une dizaine d’année sans soucis… vous serez alors surpris par sa puissance et sa complexité.

Et savez-vous pourquoi appelle-t-on ce climat de Brouilly ‘Pisse-Vieille’ ?
Une vigneronne très croyante se rendait régulièrement à la confession pour lui conter ses menus pêchés au curé… mais sans avoir rien de bien grave à livrer.
C’est pourquoi un jour, le curé la libéra en lui disant : « Allez ! Et ne pêchez plus ! ».
Mais comme elle était dure d’oreille, elle comprit : « Allez ! Et ne pissez plus ! ».
Il faut savoir qu’en patois beaujolais, pêcher se dit pisser…
La pauvre vieille se retint et se retint… et son mari, inquiet, alla voir le curé pour lui demander des précisions.
En revenant chez lui, du bas de la colline, il cria alors : « Pisse vieille, pisse vieille, le curé a dit ! ».

Vins du Jura : Domaine Frédéric Lambert

Posté le 28 octobre 2020 par Thierry

Domaine Frédéric Lambert
Côtes du Jura et Château-Chalon
Vigneron de l’année 2018 (Guide Hachette)

Le Jura est une région de plus en plus prisée, proche de la Bourgogne mais tellement différente de par ses terroirs, ses cépages et ses vinifications traditionnelles particulières.

La famille Lambert s’est installée dans le Jura en 1993 et y a produit ses premières cuvées en 2003 avec 3 ha de vignes. 7 ha supplémentaires ont été acquis au fil du temps sur différents terroirs, chacun adaptés aux 5 cépages jurassiens. Soucieux de l’environnement et de préserver la faune et la flore, les vignes sont enherbées 1 rang sur 2 (l’autre étant labourée) et les engrais sont organiques. La régularité dans la pureté et l’homogénéité de chaque cuvée a souvent été récompensée et en 2018, plusieurs médailles, 2 coups de coeur au Guide Hachette 2018 et le titre de ‘Vigneron de l’année 2018’ !

Poulsard 2018
Ce cépage rouge jurassien appelé aussi ‘Ploussard’ donne des vins à la robe rouge cerise peu soutenue et tirant bien souvent sur la pelure d’oignons. Celui-ci est éclatant et son nez est croquant de fruits rouges (framboise). Vin plaisir en bouche plutôt que structuré, du fruit, de la rondeur avec de très légers tanins et un peu de minéralité. Charcuterie, viandes blanches, grillades. (13€20)

Trousseau 2017
Autre cépage rouge jurassien aux rendements plus limités donnant des robes soutenues et plus de puissance. Il ne sera élevé que quelques mois en fûts afin de préserver son fruité gourmand. Il évolue en bouche avec beaucoup de densité, des épices, un fin boisé et est doté d’une belle longueur tout en équilibre. Viandes rouges, gibier, canard et fromages (17€50)

‘Tradition’ blanc 2016
Assemblage de 70% Chardonnay et 30% Savagnin, cépage local de la famille des Traminer. Très représentatif des élevages ‘sous voile’, voilà une 1ère approche de la spécificité du Jura. Dans toutes les régions où l’on élève les vins en fûts, il est primordial de refaire régulièrement le niveau du vin dans la barrique afin d’éviter toute oxydation… cela s’appelle l’ouillage. Dans le Jura, on laisse la barrique bien tranquille… un voile se forme à la surface du vin, le préservant d’une oxydation forte. Le vin attrape alors avec beaucoup de complexité des notes de noix et autres fruits secs… suite à ce que j’appelle une oxydation noble ! Ce ‘Tradition’ est bien typé avec beaucoup d’ampleur et une belle longueur en bouche. Vous le consommerez à 14°  avec des plats à la crème, exotiques ou avec des fromages. Ce type d’élevage en fait un vin avec une belle acidité que vous pourrez laisser vieillir de nombreuses années… (15€25)
Savagnin 2014/2016
Ce pur Savagnin également élevé sous voile est superbe… franc, net avec des arômes de pommes, de noix et de fruits secs. Beaucoup d’ampleur et de persistance, une puissance parfaitement équilibrée, à consommer comme le ‘Tradition’ mais plus vers les 16°. (20€75)

Vin Jaune 2011
Le Vin Jaune est toujours issu de Savagnin mais élevé au minimum 6 ans et 3 mois en fûts, ceux-ci remplis au 2/3. Vous obtenez alors un vin d’une (d’)étonnante puissance et complexité et d’une longueur qui n’en finit pas. N’hésitez pas à l’ouvrir longtemps à l’avance, voire la veille pour qu’il s’exprime pleinement. Vous l’apprécierez à 16° avec des plats à la crème et champignons ou le fameux coq au Vin Jaune et aux morilles, le vieux Comté… et essayez-le sur du foie gras ou des escargots ? Les Vin Jaune vieillissent de nombreuses décennies… le plus vieux que j’ai eu la chance de goûter était de 1928 et avait encore du temps devant lui ! Il est vendu dans une bouteille typique de 62 cl. appelée clavelin, le reste d’un litre de vin après 6 ans et 3 mois d’élevage ! (36€80 la 62 cl.)

Château-Chalon 2011
Château-Chalon est un petit village sur une butte et ses 53 ha de coteaux tout autour ont droit à cette appellation très réglementée… la ‘Rolls’ des Vin Jaune ! Château-Chalon offrira plus de finesse, d’épices, de vanille et d’élégance que les ‘simples’ Vin Jaune. (40€20 la 62 cl.)

Vin de Paille 2015
Autre typicité jurassienne qu’est le Vin de Paille… les grappes de raisins surmûris sont délicatement déposées sur des claies et mises à sécher jusqu’à passerillage durant 4 à 5 mois. 100 kg de raisins ne donneront, après pressurage, qu’entre 15 et 20 litres de vin fort concentrés en sucre. Il vieillira 3 ans en fûts et, vu la rareté de ce type de vin, n’est commercialisé qu’en demi-bouteilles de 37,5 cl. Bien que ce vin soit très liquoreux, il est doté d’une superbe acidité citronnée avec des arômes de fruits confits, coing et prune. (29€60 la 37,5 cl.)

Macvin
Le Macvin est obtenu par mutage comme un Pineau des Charentes ou Floc de Gascogne, c’est à dire un assemblage de moût de raisin ayant subi un tout léger départ en fermentation avec de l’eau de vie de marc de l’exploitation vieillie dix-huit mois en fût de chêne. Cet assemblage vieilli ensuite une nouvelle année minimum en fûts de chêne avant d’être mis en bouteilles. De couleur or, la robe est limpide et brillante. D’une belle complexité, le Macvin exhale dans le verre tous ses arômes fruités et confits (coing, abricot,…). Il est moelleux en bouche mais très en fraîcheur… et n’en finit pas ! (23€75)

Crémant du Jura blanc Brut
On fait aussi du Crémant dans le Jura… et de l’excellent ! Issu de 80% Chardonnay et 20% Pinot Noir, vendangés manuellement et pressurés en grappes entières. Vinification en cuve avec maitrise de la température afin de conserver tous les arômes, dégorgeage avec une liqueur dont le juste dosage permet d’obtenir un vin équilibré, élevage sur lattes d’environ 24 mois. Ce crémant est riche en bulles fines et vives. Le nez laisse entrevoir des notes fruitées et à l’agitation, une pointe de grillé se révèle. L’attaque est franche, puis la bouche se distingue par sa maturité et par son équilibre. Le côté minéral s’associe volontiers aux notes fruitées pour former une palette aromatique harmonieuse. (15€90)

Côtes de Bourg : Château Grand-Maison

Posté le 21 octobre 2020 par Thierry

Château Grand-Maison tire son nom d’une simple maison produisant un grand vin… une histoire bien différente de l’habituelle propriété de père en fils…

Par contre, c’est une histoire non seulement de passionnés mais surtout de grands personnages dans le monde du vin.

Cette propriété a été acquise en 2004 par Hervé Romat, Œnologue-Consultant renommé depuis plus de 30 ans dans de nombreuses propriétés bordelaises – dont des grands crus – et à l’étranger. Il est ensuite rejoint par François Taillez, négociant en vin à la retraite mais avant tout œnologue passionné. Tous deux vont s’amuser à travailler cette modeste propriété avec toute la rigueur et précision que l’on applique dans les grands crus classés.

Château Grand-Maison est une des rares propriétés d’une seule unité de 6,5 ha située sur les hauteurs de l’appellation Côtes de Bourg. Cette position dominante font que les vignes sont soumises presque continuellement aux vents d’ouest, limitant les contaminations fongiques et par conséquent les traitements. Aucun insecticide ni produits toxiques sont utilisés, juste 1 kg de cuivre par hectare par an… cela ne vous parlera peut-être pas sauf si je vous précise qu’en agriculture biologique, le seuil de cuivre autorisé a été récemment descendu de 6 à 4 kg/ha/an… et que cette nouvelle norme leur a posé pas mal de soucis en 2018, millésime marqué par le Mildiou !

Les vignes descendant d’un plateau argilo-graveleux sur des coteaux argilo-calcaires ont  assez forte densité à l’hectare (6500 pieds), induisant une faible production. Les 80% Merlot et 2% Cabernet Franc sont complétés par 18% de Malbec et permet une des meilleurs expressions spécifiques de ce terroir. Ce cépage natif de la région de Cahors (appelé alors Cot) a été développé en Gironde par Mr Malbeck fin du 18ème siècle et il a choisi le lieu dit ‘La Libarde’ pour l’implanter sous sa marque ‘Malbec’. Ce fameux 1er Cru ‘Haute Libarde’ est répertorié dans le guide Féret de 1850 avant de devenir au fil du temps propriété de ‘Grand-Maison’.

Château Grand-Maison  ‘Cuvée Sélection’  2016   12€45

Issu de vignes âgées de 20 à 30 ans, d’une couleur profonde, une expression complexe entre le fruité (fruits rouges et noirs) et les notes épicées – minérales. Mélange du terroir et d’un boisé noble mais modéré (50% de barriques d’un an) avec beaucoup de fraîcheur et d’équilibre. Un joli Bordeaux que vous apprécierez aujourd’hui grâce à ses tanins souples et ronds mais que vous pourrez laisser en cave quelques années.

Château Grand-Maison  ‘Grand Vin’  2015   16€25  (17€ au Château)

Le ‘Grand Vin’ est une sélection parcellaire de vignes de 35 à 45 ans issue des meilleurs terroirs en coteau argilo-calcaire. Élevage pour 80% en barriques dont 50% en barriques neuves. D’une couleur grenat très profonde et sombre, la première expression est marquée par la fraîcheur du fruité (mûres-myrtilles) avec des notes d’épices fraîches et de fumet, suivie par une grande richesse de notes minérales exprimant la noblesse du terroir soutenues par un boisé noble et discret. Un vin d’une belle densité avec un parfait équilibre entre tanins et fraîcheur et une belle persistance en bouche. Patrick Dussert Gerber le classe dans les 3 meilleurs châteaux de l’appellation quant au Guide Hachette :
Le « grand vin », comme l’annonce l’étiquette, en est bien un, ont jugé nos dégustateurs à l’aveugle. Un vin de garde, élevé un an en barriques, neuves à 50%. La robe bordeaux sombre est superbe. Puissant et harmonieux à la fois, le nez marie les baies noires bien mûres et un merrain de qualité. Dès l’attaque, la bouche est marquée par une explosion aromatique, bien encadrée par d’élégants tanins boisés qui font une finale persistante. ** remarquable !