Jours de fermeture la semaine du 15 août

Posté le 7 août 2019 par Thierry

Veuillez noter les prochains jours de fermeture de nos magasins :

Braine-le-Comte sera fermé du dimanche 11 au lundi 19 août.

Enghien sera fermé les mardi 13 et mercredi 14 août
et sera ouvert les vendredi 16 et samedi 17 août.

Promo Loire Anjou, Saumur & Cheverny

Posté le 24 juillet 2019 par Thierry

Envie de fraîcheur …?

Revoici quelques vins de Loire ‘pur plaisir’ en promo jusqu’au 10 août !

Saumur : Domaine de la Guilloterie

Au coeur de l’appellation Saumur-Champigny, ce domaine de 50 ha se situe sur un terroir argilo-calcaire au sous-sol crayeux (tuffeau). Son chai climatisé est parfaitement équipé et l’un des premiers de la région à avoir acquis une table de tri vibrante pour la réception des vendanges. Un domaine parfaitement  et pour les blancs sur le terroir de Brézé, terroir considéré comme l’un des plus grands pour le Chenin.

Le Saumur blanc ‘Elégance’ 2017 est une sélection de vieux Chenin élevé sur lies fines dont une partie fermentée et élevée en fûts. Un vin d’une belle intensité qui ne craindra pas les viandes blanches même en sauce et sublimera les poissons grillés.  7€45

Le Saumur rouge ‘Affinité’ 2016 est issu du cépage Cabernet Franc que l’on peut boire à température de cave voire frais… un classique aux notes de fruits rouges, rond et frais avec des tanins tout en douceur… le rouge ‘plaisir’ des barbecues !  7€25

Nous importons ce domaine depuis plus de 20 ans et vous proposons également d’autres cuvées (Saumur blanc et Saumur-Champigny) ainsi que des Crémant de Loire blanc, rosé et Méthode Traditionnelle rouge.

Cheverny Pascal Bellier « L’Essentiel »

Cheverny est une appellation près de Blois, entre la Loire et la Sologne produisant des vins d’une belle finesse.
Pascal Bellier exploite ce domaine d’une quarantaine d’hectare dont l’âge moyen des vignes est 20 ans avec des rendements peu élevés pour les cuvées « L’Essentiel ». Le Cheverny « L’Essentiel » blanc 2017 est issus du cépage Sauvignon 80% et Chardonnay 20%. Le premier apporte la fraîcheur avec des notes d’agrumes et de fruits exotiques alors que le second apporte rondeur et élégance.  8€50

Le Cheverny « L’Essentiel » rouge 2018 est issus du cépage Pinot Noir 80% et Gamay 20%. Un vin sur le fruit assez croquant (cassis) avec un peu d’intensité et de la fraîcheur… dégustez-le légèrement frais avec vos buffets froids, barbecues et sur un steak de thon grillé !  8€50

Anjou : Domaine de Montgilet

La famille Lebreton exploite ce domaine depuis 1880 et son vignoble s’étend aujourd’hui sur 62 ha de vignes âgées de 10 à 90 ans réparties sur les meilleurs terroirs de schistes. Les produits chimiques de synthèse y ont été abolis depuis 1999, les amendements sont réalisés par apport de compost organique et les vendanges se font en très grande partie manuellement. Ce domaine produit principalement des blancs à base de Chenin (Anjou et Coteaux de l’Aubance), des Anjou rouges à base de Cabernet Franc et Cabernet Sauvignon ainsi que du Grolleau, cépage que l’on retrouve dans la région d’Anjou et de Nantes.

Osons le Cabernet d’Anjou ! Oubliez ces vins doux et lourds si peu expressifs que l’on trouvait autrefois à bas prix et redécouvrez ce rosé légèrement moelleux doté d’une belle acidité rafraichissante… Ce Cabernet d’Anjou 2017 est à base de 70% Cabernet Franc et 30% Cabernet Sauvignon avec un âge moyen des vignes de 52 ans. Ne titrant que 11% d’alcool, ce rosé léger est gourmand avec un beau croquant de fruits rouges (fraises des bois,…) et offre un très bel équilibre fraîcheur/sucre résiduel. A consommer en apéritif ou en fin de soirée, au dessert ou sur une cuisine exotique… et essayez-le sur des grillades épicées (viandes blanches marinées, merguez…) !  9€50

Le Grolleau 2018 est issu de vignes de 60 ans d’âge moyen et est vinifié en macération carbonique et élevé en cuve ciment. On obtient alors un ‘vin de soif’ très sympa au fruité croquant et légèrement épicé à consommer sur les charcuteries, barbecues, viandes blanches, tartes salées et poissons.  7€60



11 + 1 gratuite sur ces 6 vins, la gratuite étant la moins chère

ou profitez du ‘carton dégustation‘ de 6 bouteilles :

1 bouteille de chaque pour 45 € au lieu de 48€80
Offres ttc non-cumulables, valables jusqu’au 10 août 2019.

5 + 1 gratuite sur les Frangins !

Posté le 19 juin 2019 par Thierry

Action 5 + 1 gratuite sur   « Les Frangins »

blanc, rosé et rouge en IGP du Périgord produit par



Propriété familiale depuis 1749, Jean-François et Sylvie DEFFARGE ainsi que leurs enfants Benjamin et Quentin gèrent actuellement le domaine qui se transmet de génération en génération. Situé aux portes du Périgord et à 20 kms à l’Est de Saint-Emilion, la propriété du Château Moulin Caresse de 50 hectares domine de 80 mètres la vallée de la Dordogne et prend ses racines sur le terroir des AOP Montravel et Bergerac. Il est mené en culture raisonnée, respectueuse de l’environnement sous le label ‘Terra Vitis’ et reconnu HVE3 (Haute Valeur Environnementale), sans résidu au sol ni dans l’air.

« Les Frangins » est une cuvée ‘vin des copains’ élaboré il y a peu par les jeunes reprenant doucement les rennes du domaine… des vins très sympas pour vos barbecues ou pour tous les jours.
« Les Frangins » blanc est un assemblage d’Ugni Blanc, Sémillon et Sauvignon… un vin frais et léger de plaisir immédiat sur le fruit (pêche, abricot) avec des notes de fleurs blanches.
« Les Frangins » rouge est à base Merlot et Cabernet Sauvignon, une gourmandise de fruits rouges (framboise, fraise), souple et assez léger mais ayant toutefois son caractère.
« La Frangine » rosé à base de Merlot et Cabernet Franc offre des notes de fruits rouges (groseille, framboise)… souple en bouche avec une agréable fraîcheur. Cette nouvelle cuvée a récemment reçu la Médaille d’Argent à Paris.

Ces 3 vins reviennent à 6€20 ttc la 75 cl. et sont en promo 5 + 1 gratuite par carton complet.

Nous vous les proposons aussi en ‘carton dégustation’ : 2 blancs + 2 rouges + 2 rosés pour 35€ au lieu de 37€20.

Offres ttc non-cumulables, valables jusqu’au 31 juillet 2019.

Beaujolais ‘Domaine Bertrand’

Posté le 22 mai 2019 par Thierry

Jean-Pierre Bertrand exploite avec son fils Julien un domaine de 15 ha dont l’âge moyen des vignes est de 45 ans avec une très forte densité à l’hectare (8500 à 10000 pieds). Les aléas climatiques de ces dernières années ont fait que les rendements moyens étaient inférieurs à 30 hl/ha, soit environ 40% de perte… ce qui ne les a pas empêché d’encore tirer vers le haut la qualité des vins produits : modernisation de la cave, enherbement partiel, forte limitation de l’usage du souffre et conversion ‘bio’ se terminant cette année.

Vous trouverez ci-dessous, après présentation des vins, nos offres pour le Domaine Bertrand…

Bourgogne Blanc 2017   11€45
On produit aussi du blanc en Beaujolais à base de Chardonnay… en quantité infime et que l’on peut d’ailleurs appeler ‘Bourgogne blanc’ depuis peu. Pour la petite histoire, le Beaujolais fait partie de la région administrative ‘Bourgogne’ mais ce dossier a eu beaucoup de mal à aboutir, les ‘vrais’ bourguignons situés quelques km au-dessus étaient totalement défavorables à ce projet…
Qu’il soit Beaujolais blanc ou Bourgogne blanc, ce vin est particulièrement plaisant avec ses notes de fruits blancs & exotiques, de fleurs blanches et soutenu par une petite minéralité rafraichissante… et tout cela pour un prix inférieur à ceux pratiqués par les voisins du dessus ! oups… 

Beaujolais Villages rouge 2018  ‘Super Canon’   9€65
Tous les Beaujolais rouges sont issus du cépage Gamay. Ce Beaujolais Villages provient des pieds de collines de Brouilly et est vendangé à la main. Une macération semi-carbonique à basse température permet de favoriser le fruit sans extraire trop de tanins, rendant ce vin rond, pas trop structuré avec des notes ‘croquantes’ de fruits rouges… un parfait vin de tous les jours que vous pourrez entre autres consommer, dixit Jean-Pierre Bertrand, sur un bœuf bourguignon ! Hum…

Régnié 2017  ‘Ponchon’   10€00
Le dernier des crus du Beaujolais (1988)… un reclassement bien mérité mais cette appellation reste encore dans l’ombre des autres crus… un vin plaisir avec plus de consistance que le Beaujolais Villages, croquant de fruits et à un prix à peine supérieur à ce dernier, la bonne affaire !

Julienas 2016  ‘Les Fouillouses’   12€50
Issu de vieilles vignes sur un coteau escarpé, ce Julienas est en général mon préféré du domaine. Charnu, soyeux et parfumé, ce parfait vin de banquet plaira en toutes circonstances… que ce soit pour un buffet, des plats plus élaborés ou un plateau de fromages.

Fleurie 2015  ‘Les Déduits’   12€50
Le plus féminin des Crus du Beaujolais… finesse et élégance, un corps soyeux avec des notes de fruits rouges mûrs… il plait beaucoup des l’apéritif ou avec viandes blanches et volailles.

Moulin à Vent 2017  ‘Les Petits Bois’   13€00
Le Seigneur des Beaujolais… un vin complexe et charpenté que vous pourrez laisser en cave une dizaine d’années. A consommer jeune sur des grillades et viandes rouges et qui ‘pinotera’ agréablement avec l’âge pour accompagner les gibiers.

Brouilly ‘Pisse-Vieille’ 2016   13€50
‘Pisse Vieille’ est un climat privilégié d’à peine 22 ha exposé plein sud dans l’appellation Brouilly comptant elle 1300 ha. Ce terroir se distingue par des vins plus généreux et intenses par rapport à ses voisins. L’âge de ses vignes est de 60 ans et le rendement tourne autour de 20 hl/ha… vraiment très peu surtout si l’on tient compte du faible prix de vente de ce vin. La macération se fait plus longue avant d’être élevé en fûts de chêne pendant plus d’un an. On retrouve alors un vin plus charpenté avec un bel équilibre entre le fruit et le boisé que l’on pourra laisser vieillir une dizaine d’année sans soucis… vous serez alors surpris par sa puissance et sa complexité.

Et savez-vous pourquoi appelle-t-on ce climat de Brouilly ‘Pisse-Vieille’ ?
Une vigneronne très croyante se rendait régulièrement à la confession pour lui conter ses menus pêchés au curé… mais sans avoir rien de bien grave à livrer.
C’est pourquoi un jour, le curé la libéra en lui disant : « Allez ! Et ne pêchez plus ! ».
Mais comme elle était dure d’oreille, elle comprit : « Allez ! Et ne pissez plus ! ».
Il faut savoir qu’en patois beaujolais, pêcher se dit pisser…
La pauvre vieille se retint et se retint… et son mari, inquiet, alla voir le curé pour lui demander des précisions.
En revenant chez lui, du bas de la colline, il cria alors : « Pisse vieille, pisse vieille, le curé a dit ! ».

Nouveau : Vins du Jura Domaine Frédéric Lambert

Posté le 11 mai 2019 par Thierry

Voici enfin arrivée notre commande tant attendue du Domaine Frédéric Lambert en Côtes du Jura et Château-Chalon. Le Jura est une région de plus en plus prisée, proche de la Bourgogne mais tellement différente de par ses terroirs, ses cépages et ses vinifications traditionnelles particulières.

La famille Lambert s’est installée dans le Jura en 1993 et y a produit ses premières cuvées en 2003 avec 3 ha de vignes. 7 ha supplémentaires ont été acquis au fil du temps sur différents terroirs, chacun adaptés aux 5 cépages jurassiens. Soucieux de l’environnement et de préserver la faune et la flore, les vignes sont enherbées 1 rang sur 2 (l’autre étant labourée) et les engrais sont organiques. La régularité dans la pureté et l’homogénéité de chaque cuvée a souvent été récompensée et en 2018, plusieurs médailles, 2 coups de coeur au Guide Hachette 2018 et le titre de ‘Vigneron de l’année 2018’ !

Poulsard 2018
Ce cépage rouge jurassien appelé aussi ‘Ploussard’ donne des vins à la robe rouge cerise peu soutenue et tirant bien souvent sur la pelure d’oignons. Celui-ci est éclatant et son nez est croquant de fruits rouges (framboise). Vin plaisir en bouche plutôt que structuré, du fruit avec de très légers tanins et un peu de minéralité. Charcuterie, viandes blanches, grillades. (13€20)

Trousseau 2017
Autre cépage rouge jurassien aux rendements plus limités donnant des robes soutenues et plus de puissance. Il ne sera élevé que quelques mois en fûts afin de préserver son fruité gourmand. Il évolue en bouche avec beaucoup de densité, des épices, un fin boisé et est doté d’une belle longueur tout en équilibre. Viandes rouges, gibier, canard et fromages (17€50)

‘Tradition’ blanc 2016
Assemblage de 70% Chardonnay et 30% Savagnin, cépage local de la famille des Traminer. Très représentatif des élevages ‘sous voile’, voilà une 1ère approche de la spécificité du Jura. Dans toutes les régions où l’on élève les vins en fûts, il est primordial de refaire régulièrement le niveau du vin dans la barrique afin d’éviter toute oxydation… cela s’appelle l’ouillage. Dans le Jura, on laisse la barrique bien tranquille… un voile se forme à la surface du vin, le préservant d’une oxydation forte. Le vin attrape alors avec beaucoup de complexité des notes de noix et autres fruits secs… suite à ce que j’appelle une oxydation noble ! Ce ‘Tradition’ est bien typé avec beaucoup d’ampleur et une belle longueur en bouche. Vous le consommerez à 14°  avec des plats à la crème, exotiques ou avec des fromages. Ce type d’élevage en fait un vin avec une belle acidité que vous pourrez laisser vieillir de nombreuses années… (15€25)

Savagnin 2014
Ce pur Savagnin également élevé sous voile est superbe… franc, net avec des arômes de pommes, de noix et de fruits secs. Beaucoup d’ampleur et de persistance, une puissance parfaitement équilibrée, à consommer comme le ‘Tradition’ mais plus vers les 16°. (20€75)

Vin Jaune 2011
Le Vin Jaune est toujours issu de Savagnin mais élevé au minimum 6 ans et 3 mois en fûts, ceux-ci remplis au 2/3. Vous obtenez alors un vin d’une (d’)étonnante puissance et complexité et d’une longueur qui n’en finit pas. N’hésitez pas à l’ouvrir longtemps à l’avance, voire la veille pour qu’il s’exprime pleinement. Vous l’apprécierez à 16° avec des plats à la crème et champignons ou le fameux coq au Vin Jaune et aux morilles, le vieux Comté… et essayez-le sur du foie gras ou des escargots ? Les Vin Jaune vieillissent de nombreuses décennies… le plus vieux que j’ai eu la chance de goûter était de 1928 et avait encore du temps devant lui ! Il est vendu dans une bouteille typique de 62 cl. appelée clavelin, le reste d’un litre de vin après 6 ans et 3 mois d’élevage ! (36€80 la 62 cl.)

Château-Chalon 2011 ‘En Beaumont’
Château-Chalon est un petit village sur une butte et ses 53 ha de coteaux tout autour ont droit à cette appellation très réglementée… la ‘Rolls’ des Vin Jaune ! Château-Chalon offrira plus de finesse, d’épices, de vanille et d’élégance que les ‘simples’ Vin Jaune. (40€20 la 62 cl.)

Vin de Paille 2015
Autre typicité jurassienne qu’est le Vin de Paille… les grappes de raisins surmûris sont délicatement déposées sur des claies et mises à sécher jusqu’à passerillage durant 4 à 5 mois. 100 kg de raisins ne donneront, après pressurage, qu’entre 15 et 20 litres de vin fort concentrés en sucre. Il vieillira 3 ans en fûts et, vu la rareté de ce type de vin, n’est commercialisé qu’en demi-bouteilles de 37,5 cl. Bien que ce vin soit très liquoreux, il est doté d’une superbe acidité citronnée avec des arômes de fruits confits, coing et prune. (29€60 la 37,5 cl.)

Macvin
Le Macvin est obtenu par mutage comme un Pineau des Charentes ou Floc de Gascogne, c’est à dire un assemblage de moût de raisin ayant subi un tout léger départ en fermentation avec de l’eau de vie de marc de l’exploitation vieillie dix-huit mois en fût de chêne. Cet assemblage vieilli ensuite une nouvelle année minimum en fûts de chêne avant d’être mis en bouteilles. De couleur or, la robe est limpide et brillante. D’une belle complexité, le Macvin exhale dans le verre tous ses arômes fruités et confits (coing, abricot,…). Il est moelleux en bouche mais très en fraîcheur… et n’en finit pas ! (23€75)

Crémant du Jura blanc Brut
On fait aussi du Crémant dans le Jura… et de l’excellent ! Issu de 80% Chardonnay et 20% Pinot Noir, vendangés manuellement et pressurés en grappes entières. Vinification en cuve avec maitrise de la température afin de conserver tous les arômes, dégorgeage avec une liqueur dont le juste dosage permet d’obtenir un vin équilibré, élevage sur lattes d’environ 24 mois. Ce crémant est riche en bulles fines et vives. Le nez laisse entrevoir des notes fruitées et à l’agitation, une pointe de grillé se révèle. L’attaque est franche, puis la bouche se distingue par sa maturité et par son équilibre. Le côté minéral s’associe volontiers aux notes fruitées pour former une palette aromatique harmonieuse. (15€90)

Bourgogne : Domaine François Bergeret

Posté le 17 avril 2019 par Thierry

De retour de Bourgogne, nous avons fait le plein chez François Bergeret, vigneron installé en Hautes Côtes de Beaune, Beaune ‘les Prévolles’ et Pommard 1er Cru ‘Les Chanlins Bas’.

François Bergeret, artisan-vigneron issu de la 4ème génération de vignerons, exploite 7,5 hectares de vignes depuis 1994 à Nolay, bourg aux multiples collines situé à 18 km de Beaune… Ce vignoble haut en altitude apporte dès lors beaucoup de fraîcheur aux vins. La petitesse de son exploitation lui permet de suivre au plus près toutes ses vignes travaillées en culture ‘ultra raisonnée’ : labours, réduction maximale des traitements… observations et adaptations sont ses maîtres mots. Ajoutez à cela levures indigènes et utilisation de souffre au strict minimum… on est pas loin du ‘sans sulfite ajouté’ !


Hautes Côtes de Beaune blanc 2016
Nez légèrement minéral et mentholé avec des notes de fruits blancs. Bel équilibre en bouche avec un boisé encore un peu présent (20% fût) qui s’harmonisera avec l’aération. Excellent ‘petit’ Bourgogne de repas. (15€60)

Bourgogne blanc 2016 « Rondo »
Un beau ‘Bourgogne’ issu pourtant de l’AOP Hautes Côtes de Beaune… François serait-il devenu modeste ? 🙂 Une parcelle de vieilles vignes, des très petits rendements (20 hl/ha), un vin ample et frais, complexe et d’une très belle longueur en bouche… un de nos nouveaux coups de coeur qui a séduit également ‘La Revue des Vins de France’, le notant 16/20 ! (19€80)

Beaune blanc « Les Prévolles » 2016
Un beau boisé (30% fûts neufs) faisant place à l’aération à des notes grasses et beurrées. En bouche, de la matière et du fruit blanc et exotique, gourmand avec une belle acidité en finale. (22€80)
Hautes Côtes de Beaune rouge 2015 « Rondo »
Issu de vignes plantées en 1950 et élevé 12 mois en fûts de chêne de 5 ans, ce Pinot Noir est très croquant… explosion de cassis avec de la fraîcheur et un fin boisé… on se régale dès aujourd’hui ! (16€80)

Hautes Côtes de Beaune rouge 2017 « Louis »
Haaa ce Louis… l’enfant terrible ! Vignes de 35 ans d’âge issues d’une sélection parcellaire et vendangées tardivement. Fermentation en grappes entières durant 15 jours sans sulfitage. Déjà la robe est intense, surprenant pour un hautes Côtes de Beaune… Une belle richesse en bouche, des tanins bien présents mais très fins, du fruit rouge croquant, un joli boisé et le tout qui tient bien en bouche… notre second coup de coeur ! (20€80)

Beaune rouge « Les Prévolles » 2015
On change de registre… on est sur une appellation communale. Fruits noirs, belle densité tout en élégance, un très beau classique.Décidément les 2015 se dégustent très bien aujourd’hui, profitons-en ! (26€80)

Pommard 1er Cru « Les Chanlins Bas » 2017
D’habitude, les Pommard sont très féminins… mais ce 1er Cru-ci ajoutera à sa grande élégance une belle matière à laisser évoluer dans le temps, si vous ne craquez pas avant ! Un vin puissant et dense qui malgré sa jeunesse vous offrira déjà beaucoup de plaisir. (52€80)

Roussillon : Domaine Singla & Domaine des Schistes

Posté le 20 mars 2019 par Thierry

Domaine Singla

Un jeune et talentueux vigneron ayant repris la propriété familiale en 2001 et créant des micro-cuvées représentatives des terroirs et/ou cépages dont les rendements de certaines d’entre elles ne dépassent pas 15 hl/ha…

Côtes du Roussillon ‘La Matine’ blanc 2017
Un blanc à base de 60% Macabeu (cépage local) et 40% Roussane.
Ample et expressif (fruits blanc, floral) avec de la fraîcheur et de la minéralité. (8€05)

Côtes du Roussillon ‘La Matine’ rouge 2017 Bio
Assemblage de 40% vieux Carignan, 40% Mourvèdre et 20% Syrah.
Fruité croquant, épices et garrigue, il réclame des grillades et pièces de bœuf ! (8€05)

Côtes du Roussillon Villages ‘Passe Temps’ rouge 2016 Bio
Majoritairement Grenache, rendements d’environ 20 hl/ha.
Tout le gras et l’ampleur de la Grenache, fruits noirs et épices, grillades et daubes. (12€25)

Côtes du Roussillon Villages ‘Castell Vell’ rouge 2015 Bio
Majoritairement Syrah, rendements d’environ 15 hl/ha.
Belle extraction de Syrah tout en puissance avec du fruit noir et une grande longueur en bouche… beau vin de garde. (18€15)

Côtes du Roussillon Villages ‘La Crinyane’ rouge 2015 Bio
Majoritairement très vieux Carignan, rendements d’environ 16 hl/ha.
Passé 50 ans, le Carignan donne des vins d’une grande richesse avec beaucoup de croquant et de rondeur… (18€15)

Côtes du Roussillon Villages ‘El Serrat’ rouge 2014 Bio
Majoritairement Mourvèdre, rendements d’environ 15 hl/ha.
Sombre et concentré, le Mourvèdre donne des vins tanniques et de grande garde… Celui-ci est pourtant déjà très élégant et vous ravira sur des mets puissants et de gibier. (26€05)

Rivesaltes Ambré ‘Héritages du Temps’
Les Rivesaltes sont des Vins Doux Naturels élevés en vieux futs pendant plusieurs années sans ouillage. Ce procédé donne des vins ambrés de type oxydatif avec une belle complexité de notes de fruits secs, figues… et doté d’une telle fraîcheur qu’ils peuvent se garder des dizaines d’années.
A base de Macabeu pour le 2007 (23€70/75 cl) et Grenache/Macabeu pour le 12 ans d’âge (21€/50 cl en caisse bois individuelle)


Domaine des Schistes

Situé plus en altitude dans la vallée de l’Agly sur les communes de Tautavel, Estagel et Maury, ce domaine est planté sur un terroir majoritairement schisteux donnant des vins de caractère tout en restant frais et avec une touche de minéralité.

Côtes du Roussillon ‘Essencial’ blanc 2017 Bio
38% Vermentino, 34% Grenache Gris et 28% Macabeu, élevé en cuve inox sans soutirage ni sulfitage.
Une gourmandise riche et fruitée que vous prendrez dès l’apéro et sur des plats d’été, poissons grillés… (11€15)

Côtes du Roussillon Villages ‘Essencial’ rouge 2017 Bio
37% Lladoner Pelut (variété de Grenache), 27% Syrah et 33% Grenache Noir, élevé en cuve ciment sans soutirage ni sulfitage.
Bel équilibre de fruits noirs (cassis, mûres), d’épices (poivre), tout en rondeur pour une bonne grillade ! (11€35)

Maury ‘La Cerisaie’ 2017 Bio
Vin Doux Naturel à base de vieilles vignes de Grenache Noir vendangées à forte maturité, muté sur grains (càd sur la vendange qui macère) et juste vieilli 5 mois en barriques ouillées pour préserver le croquant du fruit… une tuerie sur un fondant au chocolat !!! (18€)

Rivesaltes Ambré ‘Solera’
Issu de Vieilles Vignes de Grenache Gris et Macabeu, ce Rivesaltes est un assemblage de plusieurs millésimes dont le plus ancien remonte à 1990. Il est élevé en demi-muids sans ouillage pour favoriser l’oxydation et offrir une belle complexité de notes de fruits secs, miel, tabac… Lors des mises en bouteilles, ils ne prélèvent que 20 à 30% des fûts afin de conserver une bonne base de vin ancien. Un superbe vin à déguster posément entre amis ou après un repas.(20€85)

Muscat de Rivesaltes 2013
80% Muscat Petit Grain et 20% Muscat d’Alexandrie… un superbe classique tout en fraîcheur… on croque le raisin avec des notes d’agrumes et de zeste de citron. A l’apéro, sur une salade de fruits ou une tarte au citron. (11€80)

IGP Côtes Catalanes ‘Rancio’
Issu de Vieilles Vignes de Grenache Blanc et Macabeu vendangées à sur-maturité, élevé en barriques sans ouillage façon Solera, le vin le plus ancien est du 2004. Une tradition catalane donnant un vin (très) sec et d’une superbe complexité aromatique. A consommer sur des vieux fromages à pâte dure, après le repas ou comme là-bas, avec des anchois… et si vous l’utilisez en cuisine, vous ferez des mets saucés que vos convives n’oublieront jamais ! (19€25/50 cl.)


Nouveau : Château Pech Redon, La Clape-Languedoc

Posté le 15 mars 2019 par Thierry

La Clape est une petite appellation peu connue du Languedoc ne couvrant que 735 ha de vignes et située entre la Méditerranée et Narbonne. La Clape était autrefois une île et peut-être même un archipel… les Romains l’appelaient « l’île des lacs », raison pour laquelle on trouve tant de fossiles marins à 150 mètres d’altitude.

Cette ancienne île romaine est reconnue comme étant le plus vaste site naturel classé du Languedoc et est aussi la 1ère appellation ‘communale’ du Languedoc. Cette juste récompense pour ce terroir est le fruit d’un long travail des 36 vignerons et des 4 caves coopératives emmené par le président de l’interprofession qui n’est autre que Christophe Bousquet, propriétaire du Château Pech Redon.

Le climat de La Clape est le plus sec et le plus chaud de France. Il y tombe moins de 500 mm d’eau par an et le tout sur 60 jours. Sur le plateau de Pech Redon, le vent est particulièrement violent et la sécheresse importante. Ce climat est adoucit et humidifié par les embruns marins et l’altitude… une rudesse de climat gage de qualité viticole !

Dans ce cadre exceptionnel, l’idée de respecter cette nature sauvage s’est imposée d’elle-même : ‘Agriculture raisonnée’ et sans produits chimiques depuis 1998 pour ensuite être certifié ‘Bio’ en 2005. Vendanges manuelles en petites cagettes, table de tri vibrante pour ne garder que le meilleur, levures indigènes… les rendements sont très faibles : les 30 ha de vignes ne produiront qu’environ 70 000 bouteilles par an.

Les cépages cultivés sont le Grenache, la Syrah, le Carignan et le Mourvèdre pour les rouges alors que les blancs sont produits à base de Grenache Blanc et Bourboulenc. Ce dernier est un cépage très peu rependu en France méridionale et donne sur ce terroir des vins blancs iodés et légèrement tannique que vous pourrez garder entre 3 et 7 ans suivant les cuvées… une belle personnalité surprenante qui nous a séduits et emballés !

Christophe Bouquet, élu ‘Vigneron de l’année’ par le Guide Hachette en 2018, est vraiment un personnage hors du commun… rencontré il y a 2 ans, j’ai été bluffé par ses ambitions au sein de l’interprofession et ses paris gagnés. Revers de la médaille, difficile d’avoir ses vins très prisés mais c’est maintenant chose faite… en quantité limitée. Nous avons rentré trois cuvées : 2 blancs et 1 rouge que nous vous présentons ci-dessous.

L’Epervier rouge 2015
Issu de 60% Syrah élevée en foudre et 40% Grenache élevé en cuve. Ce vin est dense, complexe et épicé avec des arômes de fruits rouges, garrigue, réglisse, menthe poivrée avec un superbe équilibre de fraîcheur. Idéal sur l’agneau, les viandes rouges et gibiers en sauce.
Parker Wine Advocate 89-92/100 * Revue des Vins de France : 16/20 en 2018 et coup de coeur en 2019 * Bettane & Dessauve : 17/20 * Prix : 16€75

L’Epervier blanc 2018 70% Grenache et 30% Bourboulenc élevés sur lies fines. Un vin subtil, minéral, fruité, floral et iodé tout en élégance que vous apprécierez avec des poissons grillés, la lotte, huitres et crustacés, crevettes et langoustines. Pas encore de notes pour le millésime 2018 mais Bettane & Dessauve donnait 17/20 pour le 2017, Revue des Vins de France 16/20 pour le 2016 et Coup de Coeur Guide Hachette pour le 2015. Prix : 16€75
La Centaurée blanc 2017 80% Bourboulenc fermenté en fûts de 500 l. et 20% Grenache Blanc fermenté en cuve. Grande complexité minérale, florale, agrumes soutenue par une superbe fraîcheur iodée… et une superbe longueur en bouche avec une finale ‘salée’… woaw ! Pas encore de notes pour ce millésime mais elles oscillaient entre 16,5 et 17,5/20 pour les millésimes précédents avec un Coup de Coeur de la Revue des Vins de France « Richesse et spontanéité de cette cuvée impressionnent. Elle reste vibrante et sapide malgré ses mensurations. On ressent nettement le grain tannique du bourboulenc. » Pierre Citerne, RVF. Prix : 20€75

Mini-ruche au magasin de Braine-le-Comte

Posté le 6 mars 2019 par Thierry

Connaissez-vous « La Ruche qui dit Oui ! » ?

Régine de « La Ruche qui dit Oui ! » d’Hennuyères cherchait un nouveau point de chute pour les clients préférant enlever leur commande le samedi dans le centre de Braine-le-Comte plutôt que le vendredi soir à Hennuyères… et c’est avec joie que nous avons accepté sa proposition de devenir ‘mini-ruche’ et servir de relais pour ces clients le samedi de 10 à 18h.

Il s’agit d’un concept soutenant l’agriculture locale et permettant de commander chaque semaine des produits principalement d’alimentation auprès de producteurs de la région, commande que vous enlevez ensuite en rencontrant les producteurs.

Et comme nous sommes situés en face d’Ekivrac – très chouette magasin bio ‘sans déchets’ offrant une large gamme de produits alimentaires, d’hygiène et d’entretien  – cela offrira à cette clientèle, aussi soucieuse que vous de l’environnement et du ‘bon-vivre’, de trouver quasi tout dans un mouchoir de poche !

Pour plus d’infos, cliquez –>  La Ruche d’Hennuyères et Ekivrac

Pierre Gaillard en Côtes du Rhône septentrional

Posté le 31 janvier 2019 par Thierry

Cette première quinzaine de février, redécouvrons quelques vins de la famille Gaillard installée en Côtes du Rhône Septentrional.

L’histoire commence en 1981… Pierre Gaillard, alors chef de culture en Côte Rôtie, défriche et plante ses premières vignes à Saint-Joseph. Viticulteur précis et pointu, le succès ne tarde pas et il étend son exploitation sur d’autres appellations telles Côte-Rôtie et Cornas en rouge, Saint-Peray et Condrieu en blanc. En 2008, sa fille Jeanne reprend 8ha de vignes en IGP des Collines Rhodaniennes et y produit des vins de cépage.

La principale différence entre les Côtes du Rhône Nord et Sud provient de l’encépagement. Les rouges sont produits exclusivement avec le cépage Syrah et les vins blancs avec les cépages Roussane, Marsanne et Viognier.

De plus, le vignoble est beaucoup plus pentu que dans le Rhône sud et le travail de la vigne y est presque périlleux… oubliez les machines et équipez-vous de crampons ! Les rendements sont (très) faibles d’où puissance, richesse et complexité. Tout cela a un prix, certes, mais le rapport qualité/prix reste cependant très correct.

Saint-Peray 2016

Issu de Roussane et Marsanne, ce blanc est riche et élégant avec des notes de fruits blancs (pêche, abricot), un léger et fin boisé, une finale tout en fraîcheur soutenue par une belle minéralité (18€30)

Condrieu 2016

Berceau du grand cépage Viognier, vous découvrirez un vin riche et très aromatique avec des notes florales et de fruits exotiques (litchi, pêche blanche, violette…). Les fermentations se font en barriques de chêne à grain fin mais le nombre de barriques neuves est limité pour que le bois ne domine pas les vins. Afin de préserver leur minéralité tout en enrichissant leur structure en bouche, les vins sont bâtonnés sur lies pendant toute la durée de l’élevage. (35€60)

IGP Syrah 2016 ‘Terres de Mandrin’

Cultivé en périphérie des célèbres appellations, ‘Terres de Mandrin’ permet d’apprécier le fruité des Syrah jeunes tout en gardant le caractère typique de cette région. Un vin gourmand, frais et souple, sur le fruit avec épices en fin de bouche. (9€55)

Saint-Joseph 2015/16

Une robe sombre pour un vin charnu, fruité et élégant… Bien qu’élevé 18 mois en barriques dont 10% neuves, le bois n’altère pas la spécificité et le raffinement de la Syrah. (19€35)

Cornas 2016

Issu d’une parcelle de vignes de plus de 70 ans sur sol granitique très chaud, vous découvrirez une Syrah puissante et structurée, de grande garde… mais la maitrise de Pierre Gaillard vous permettra d’apprécier son bel équilibre déjà aujourd’hui. (35€60)

Côte-Rôtie 2016

Une particularité des Côte-Rôtie est de pouvoir assembler du Viognier à la Syrah… mais en petite quantité. 10% de Viognier assagira la Syrah en lui apportant de la souplesse, du gras et de la complexité aromatique. Vous pourrez alors la déguster jeune comme vous pourrez la garder une quinzaine d’années sans aucun problème. (44€45)

Côte-Rôtie 2015 ‘Rose Pourpre’

Cette parcelle se trouve au creux d’un amphithéâtre orienté Sud avec une multitude de murs de pierres sèches qui renvoient la chaleur du soleil. Cette situation particulière la dote d’un microclimat très chaud. Voici une Côte-Rôtie 100% Syrah d’un grand raffinement, tout en puissance et de longue garde. (89€00)