Bourgogne : Domaine François Bergeret

Posté le 17 avril 2019 par Thierry

De retour de Bourgogne, nous avons fait le plein chez François Bergeret, vigneron installé en Hautes Côtes de Beaune, Beaune ‘les Prévolles’ et Pommard 1er Cru ‘Les Chanlins Bas’.

François Bergeret, artisan-vigneron issu de la 4ème génération de vignerons, exploite 7,5 hectares de vignes depuis 1994 à Nolay, bourg aux multiples collines situé à 18 km de Beaune… Ce vignoble haut en altitude apporte dès lors beaucoup de fraîcheur aux vins. La petitesse de son exploitation lui permet de suivre au plus près toutes ses vignes travaillées en culture ‘ultra raisonnée’ : labours, réduction maximale des traitements… observations et adaptations sont ses maîtres mots. Ajoutez à cela levures indigènes et utilisation de souffre au strict minimum… on est pas loin du ‘sans sulfite ajouté’ !


Hautes Côtes de Beaune blanc 2016
Nez légèrement minéral et mentholé avec des notes de fruits blancs. Bel équilibre en bouche avec un boisé encore un peu présent (20% fût) qui s’harmonisera avec l’aération. Excellent ‘petit’ Bourgogne de repas. (15€60)

Bourgogne blanc 2016 « Rondo »
Un beau ‘Bourgogne’ issu pourtant de l’AOP Hautes Côtes de Beaune… François serait-il devenu modeste ? 🙂 Une parcelle de vieilles vignes, des très petits rendements (20 hl/ha), un vin ample et frais, complexe et d’une très belle longueur en bouche… un de nos nouveaux coups de coeur qui a séduit également ‘La Revue des Vins de France’, le notant 16/20 ! (19€80)

Beaune blanc « Les Prévolles » 2016
Un beau boisé (30% fûts neufs) faisant place à l’aération à des notes grasses et beurrées. En bouche, de la matière et du fruit blanc et exotique, gourmand avec une belle acidité en finale. (22€80)
Hautes Côtes de Beaune rouge 2015 « Rondo »
Issu de vignes plantées en 1950 et élevé 12 mois en fûts de chêne de 5 ans, ce Pinot Noir est très croquant… explosion de cassis avec de la fraîcheur et un fin boisé… on se régale dès aujourd’hui ! (16€80)

Hautes Côtes de Beaune rouge 2017 « Louis »
Haaa ce Louis… l’enfant terrible ! Vignes de 35 ans d’âge issues d’une sélection parcellaire et vendangées tardivement. Fermentation en grappes entières durant 15 jours sans sulfitage. Déjà la robe est intense, surprenant pour un hautes Côtes de Beaune… Une belle richesse en bouche, des tanins bien présents mais très fins, du fruit rouge croquant, un joli boisé et le tout qui tient bien en bouche… notre second coup de coeur ! (20€80)

Beaune rouge « Les Prévolles » 2015
On change de registre… on est sur une appellation communale. Fruits noirs, belle densité tout en élégance, un très beau classique.Décidément les 2015 se dégustent très bien aujourd’hui, profitons-en ! (26€80)

Pommard 1er Cru « Les Chanlins Bas » 2017
D’habitude, les Pommard sont très féminins… mais ce 1er Cru-ci ajoutera à sa grande élégance une belle matière à laisser évoluer dans le temps, si vous ne craquez pas avant ! Un vin puissant et dense qui malgré sa jeunesse vous offrira déjà beaucoup de plaisir. (52€80)

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser les tags suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>